Barcelone/PSG: Blanc "sait très bien ce qui attend" Paris

Barcelone/PSG: Blanc "sait très bien ce qui attend" Paris

Publié le , modifié le

Laurent Blanc sait "très bien ce qui attend" son équipe mercredi contre Barcelone à l'occasion de la dernière journée de la phase de poules de la Ligue des Champions. Paris devra subir mais est aussi conscient qu'au Barça, "il y a très peu de gens qui défendent".

Vous aimez avoir la possession de balle. Est-ce que mercredi cela aura de l'importance ?
LAURENT BLANC: "On va affronter une équipe qui est ce qui se fait de mieux en terme de qualité de jeu. A l'aller, on voulait développer du jeu. On a pu en première période. Mais en deuxième, ils nous ont acculé comme ils le font contre toutes les équipes. A Barcelone, vous défendez. La possession à 65%, c'est dans leur ADN. Je pense qu'ils l'auront encore demain. Mais dans nos 30 ou 35% de  possession, il faudra être efficace. On ne va pas mettre dix défenseurs non plus. On va jouer comme d'habitude mais peut-être un peu plus bas que d'habitude en L1. Mais on sait que quand tu récupères le ballon, il y a très peu de gens qui défendent dans cette équipe."
   
Le fait d'être déjà qualifié vous donne-t-il plus de tranquillité ?
L.B: "Ca permet de jouer plus libéré, certainement. Mais on sait très bien ce qui nous attend. On va essayer de développer du jeu quand on aura le ballon. Le reste du temps, on essaiera d'être bien resserré pour essayer de contrôler les joueurs les plus forts et vous savez de qui je veux parler. Et il n'y a pas que lui. Il faudra défendre. Toutes les équipes reculent contre le Barça, même celles qui ne veulent pas. On fera comme les autres. Mais à la récupération et dans l'utilisation du ballon, on pourra être dangereux."
   
Quelle importance donnez-vous à cette première place ?
L.B: "On sait que c'est un avantage, entre guillemets. Ca permet d'éviter certains adversaires. C'est aussi un avantage de recevoir au 2e match. Ce sont des petits détails mais à la fin ça compte. Ca va être difficile parce qu'on est contre une équipe très en forme, avec un joueur exceptionnel. C'est un défi, très excitant et très motivant à jouer. Il faudra être déterminé et agressif (...) Mais les deux équipes sont qualifiées. Certes, il y a cette position de leader qui est importante. Premier ou deuxième ce n'est pas la même chose. Après, il suffit de regarder le palmarès des deux clubs pour voir ce que Paris doit encore faire pour entrer dans la cour des grands. Barcelone c'est trois Ligue des Champions en 10 ans. Pour avancer, il faut gagner des matches comme celui-là, avec encore plus d'enjeu."
   
Propos recueillis en conférence de presse

AFP