FC Barcelone
La joie des joueurs barcelonais | AFP - LLUIS GENE

Barcelone-Manchester City: 2-1

Publié le , modifié le

Le FC Barcelone s'est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions en dominant sur sa pelouse Manchester City 2-1. Lionel Messi a ouvert le score et Daniel Alves a inscrit le but de la victoire en toute fin de rencontre annulant l'égalisation de Vincent Kompany quelques minutes auparavant. S'il s'est imposé, le Barca a tout de même tremblé.

A l'aller à Manchester, les Citizens n'avaient pas existé. Sur la pelouse du Camp Nou, ils ont fait mieux que résister. Mais incapables de convertir leurs nombreuses occasions, ils ont fini par céder sur une erreur défensive de Joleon Lescott qui a profité à l'inévitable Lionel Messi auteur de son huitième but de la compétition. A 11 contre 10, les Barcelonais ont géré la fin de rencontre malgré l'égalisation de Vincent Kompany (88e) et sont allés chercher la victoire dans les arrêts de jeu grâce à Daniel Alves (91e). Les Barcelonais, qui traversent une crise de résultats, peuvent souffler. La qualification pour les quarts de finale est acquise, mais sans un Victor Valdes inspiré auteur de plusieurs parades décisives notamment devant Edin Dzeko (52e minute), ils auraient pu souffrir davantage. Mais comme souvent, Messi est passé par là. Le FC Barcelone va donc jouer son 7e quart de finale de Ligue des Champions d'affilée.

Les Barcelonais ont attaqué cette rencontre par le bon bout à l'image d'un Lionel Messi qui a fait pesé constamment une menace sur la défense anglaise. Mais quand ce n'est pas Joleon Lescott qui le stoppait illégalement dans la surface (8e minute) ou Vincent Kompany qui sauvait sur sa ligne (12e), c'est le poteau qui renvoyait sa tentative après un nouveau déboulé balle au pied (51e). Si l'Argentin était à la hauteur, il a été parfaitement secondé par Andres Iniesta, magnifique dans sa conduite de balle et ses gestes techniques. A l'image de son Espagnol, le Barca a régné sur ses premières minutes avant de lever le pied et de permettre aux Citizens de sortir la tête de l'eau. Dépassés - ils avaient déjà pris trois jaunes en moins de 30 minutes -, ils ont réussi à poser des problèmes à la défense catalane à l'image de Nasri qui a eu balle en or au bout du pied en fin de première période (41e minute).

Le temps des regrets

Les hommes de Manuel Pellegrini regretteront aussi peut-être cette entame de second acte où Dzeko par deux fois a buté sur un Victor Valdes encore une fois précieux (47e et 52e), où Pablo Zabaleta a vu le cadre se dérober devant sa reprise de volée (55e). La tempête était passée pour les Blaugrana. Ils allaient remettre le pied sur le ballon et faire à nouveau souffrir une défense de City où Lescott y allait de son petit cadeau. En ratant son intervention, il lançait parfaitement Messi qui ne se faisait pas prier. Libérés par cette ouverture du score, les hommes de Tata Martino allaient tranquillement géré cette fin de rencontre. L'égalisation des Citizens, réduits à dix après l'expulsion de Zabaleta pour contestation, par Vincent Kompany sur corner (88e) n'était qu'un écueil vite effacé par Daniel Alves parfaitement servi par Andres Iniesta (91e). Comme au match aller, le Brésilien anéantissait les espoirs des Citizens. Cette fois pour de bon.

Revivez le match entre le FC Barcelone et Manchester City