Edinson Cavani
Edinson Cavani, le buteur du PSG | AFP

Bâle – PSG : Paris compte sur Cavani pour se qualifier

Publié le , modifié le

Le Paris Saint-Germain a la possibilité d’assurer dès ce soir sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions en cas de succès sur le FC Bâle. Malgré les quelques critiques essuyées, le rôle d’Edinson Cavani sera une nouvelle fois déterminant. Six points séparent les deux équipes après seulement trois journées disputées dans un groupe A qui compte les Anglais du Arsenal FC, et les Bulgares du PFC Ludogorets.

Larges vainqueurs au match aller (3-0), les Parisiens auront la faveur des pronostics face à une équipe qui n’a toujours pas remporté le moindre match. En tête du groupe A, à égalité de points avec Arsenal, le PSG validerait sa qualification en cas de succès, voire même de match nul. Le FC Bâle qui survole le championnat de Suisse avec déjà 12 points d’avance sur le FC Sion, se méfier de l’équipe parisienne et en particulier de son buteur uruguayen.

Cavani au niveau de Messi...

 

 

Avec 14 buts inscrits en 13 rencontres (18 buts en 17 matches avec les matches internationaux), le Matador s’épanouit totalement depuis qu’il a retrouvé son poste de prédilection en tant qu’avant-centre. Zlatan Ibrahimovic parti, c’est bien lui le nouveau patron de l’attaque parisienne. Des cinq plus grands championnats européens, il est le meilleur buteur aux côtés d’un certain Léo Messi (également à 14 buts). La saison passée, Cavani avait terminé avec un total de 25 buts (dont 19 en Ligue 1) en 52 matches.

Bien mieux qu'Ibrahimovic

 

 

Utilisé sur les côtés depuis trois saisons, Cavani retrouve au fil des matches ses repères à la pointe de l’attaque. Et si l’ancienne vedette du Napoli connaît encore quelques gros ratés, à l’image de son match contre Arsenal et de ses quatre occasions gâchées, l’efficacité du buteur de 29 ans est indéniable. Sous contrat avec Paris jusqu’en 2018, Cavani dit se sentir bien en France. A Bâle, où il profitera de l’air plus pur de la Suisse, l’Uruguayen aimerait faire totalement oublier Ibrahimovic, qui lui n’est plus en réussite avec Manchester (seulement cinq buts cette saison).

Romain Bonte