aubameyang
Pierre-Emerick Aubameyang célèbre l'un de ses buts sous les couleurs de Dortmund par un saut périlleux arrière. | ULI DECK / DPA / DPA PICTURE-ALLIANCE/AFP

Aubameyang affronte son destin de footballeur contre la Juventus

Publié le , modifié le

Passé par les équipes de jeunes du Milan AC dans sa jeunesse, Pierre-Emerick Aubameyang n'a jamais eu sa chance chez les pros en Italie. En pleine bourre actuellement avec Dortmund, il espère faire tomber la Juventus en huitièmes de finale mardi soir à Turin.

Pierre-Emerick Aubameyang parle l'italien couramment. Une trace de son passage au centre de formation du Milan AC, où il a joué pour toutes les équipes de jeunes. Sans jamais passer professionnel. L'attaquant du Borussia Dortmund espère donc prendre, contre la Juventus Turin en 8es de finale aller de la Ligue des champions, sa "revanche" sur le football italien. "Je peux prendre une revanche, bien sûr. Je veux faire voir au Milan ce que  je sais faire, demain (mardi) c'est le bon match pour cela", a dit le buteur du Gabon lundi, lors de la conférence de presse à la veille de ce choc entre Dortmund et la Juventus. 

"Très content de revenir ici" et de parler italien, sa "seconde langue", "PEA" estime avoir "beaucoup appris au Milan, avec des joueurs très forts, dont  Andrea Pirlo", son adversaire mardi. S'il garde "toujours des beaux souvenirs" rossoneri, Aubameyang a quitté Milan sans jouer avec les professionnels et a ensuite évolué dans plusieurs clubs français avant d'exploser à Saint-Étienne. Il espère marquer contre la Juventus, car son frère Willy, également passé par les équipes de jeunes du Milan, comme leur autre frère Catilina, "a déjà marqué contre la Juve, en amical. Il m'a dit: "Si tu ne marques pas toi aussi, cela voudra dire que je suis plus fort que toi".

Aubameyang en pleine réussite

Comme le reste de l'équipe, l'ex-Stéphanois a passé un automne très triste,  avec pour seuls rayons de soleil la réussite sur la grande scène européenne. De retour d'une CAN décevante avec le Gabon en janvier, son appel à jouer  dans l'axe, lancé en novembre, a été finalement entendu par Jürgen Klopp, pas convaincu par les nouvelles recrues Ciro Immobile et Adrian Ramos.;La réponse ne s'est pas faite attendre: un doublé à Fribourg (0-3), un but contre Mayence (4-2) et encore un vendredi à Stuttgart (2-3). La F1 de la Bundesliga est lancée à plein régime, avec presque autant de réalisations que durant toute la phase aller (5)!

"J'ai le soutien du coach, je sens qu'il a confiance en moi. Je joue désormais à la pointe de l'attaque, j'ai la chance de recevoir de très bons  ballons ce qui me facilite la tache", soulignait vendredi "PEA". S'il surfe sur la vague de sa réussite mardi soir à Turin, il pourrait bien briser les rêves d'un football italien qui a bien failli briser les siens.