Mandzukic Atletico Madrid
Le Croate Mario Mandzukic (Atletico Madrid) | DANI POZO / AFP

Atlético Madrid - Juventus: duel de champions

Publié le , modifié le

Défait à l'Olympiakos lors de la 1ere journée de la Ligue des Champions, l'Atlético Madrid reçoit la Juventus dans le choc de la 2e journée. Le champion d'Espagne doit gagner cette rencontre face au champion d'Italie pour ne pas risquer une élimination précoce. Dans cet affrontement, il y aura plusieurs duels dans le duel, qui pourraient faire mencher le match d'un côté ou de l'autre.

Mandzukic-Tevez, choc de guerriers

Seulement deux semaines après une fracture du nez, Mario Mandzukic est déjà  prêt au combat. L'avant-centre croate a repris la compétition ce week-end  contre Séville (4-0) en Liga, muni d'un masque de protection qui renforce son  image de dur à cuire. L'arrivée de l'ex-attaquant du Bayern Munich a enchanté le stade Calderon,  qui apprécie sa hargne, sa présence dans le jeu aérien et l'a déjà adoubé comme  un digne successeur de Diego Costa, parti à Chelsea. "On ne peut pas faillir", a prévenu lundi le latéral de l'Atletico  Juanfran. "Nous avons déjà commis un faux-pas en Ligue des champions et en  faire deux peut nous compliquer la tâche pour passer au tour suivant, voire  quasiment nous éliminer." Diego Godin a ajouté: "C'est une finale".

En sept matches toutes compétitions confondues, Mandzukic a marqué trois  buts et, ce qui en dit long sur son engagement, il a aussi récolté quatre  cartons jaunes. Le guerrier croate se mesurera mercredi à un autre combattant, l'Argentin Carlos Tevez. Déjà six buts cette saison pour l'irrésistible "Apache" de la Juventus. En  outre, son doublé contre Malmö l'a libéré, car il s'agissait de ses premiers  buts depuis cinq ans et demi en Ligue des champions! Il est très possible que la fin de cette pénurie décuple les forces de Tevez, joueur de sacrifice capable de se battre aux quatre coins du camp  adverse.

Pogba-Koke, retrouvailles entre meneurs 

Après une confrontation début septembre lorsque la France a battu l'Espagne  (1-0) en amical, c'est déjà l'heure des retrouvailles entre Paul Pogba, étoile  montante des Bleus, et Koke, présenté comme le futur maître à jouer de la  "Roja". Pogba (21 ans) est en train de devenir un des joueurs cadres de la  Juventus, surtout avec la blessure d'Andrea Pirlo. Aligné comme milieu gauche,  il est "en grande condition physique, ce dont il a besoin pour combiner  puissance, vitesse et technique", a jugé le sélectionneur Didier Deschamps.

Le "Juventino" n'a pas encore marqué cette saison, mais il a signé une  merveilleuse passe décisive pour Tevez contre l'AC Milan (1-0): un délicat coup  de plume alors qu'il avait deux molosses sur le dos. Koke (22 ans), lui, a déjà débloqué son compteur: c'était samedi contre  Séville, lorsqu'il a ouvert le score d'une frappe puissante déviée par un  défenseur. Le milieu hyperactif, prompt à presser et à offrir des solutions, reste  également d'une précision chirurgicale dans l'exécution des coups de pieds  arrêtés, l'arme favorite de l'Atletico. La Juventus doit se méfier: Koke compte déjà sept passes décisives en neuf  matches toutes compétitions confondues cette saison.

L'éternel Buffon face​ au novice

Gianluigi Buffon, 36 ans, est dans une forme de jouvenceau. Il n'a pas  encaissé un seul but cette saison et samedi, il a arrêté un penalty contre  l'Atalanta en se détendant comme un jeune chat. Capitaine, grand professionnel, il reste une référence mondiale et le  gardien de la "Nazionale" jusqu'à l'Euro-2016. Surtout, "Gigi" a un appétit féroce pour la C1. "Je donnerais volontiers 3  ou 4 ans de carrière pour gagner la Ligue des champions", dit le finaliste de  l'édition 2003.

A l'inverse, à l'autre bout du terrain, il y aura un gardien de bien  moindre expérience, car l'Atletico a perdu à l'intersaison son talisman belge  Thibaut Courtois, reparti à Chelsea. Mardi, l'entraîneur Diego Simeone a annoncé que le portier espagnol Miguel  Angel Moya, arrivé cet été de Getafe, serait titulaire contre la Juve, aux  dépens du jeune Slovène Jan Oblak (21 ans), qui avait encaissé trois buts  contre Olympiakos il y a quinze jours (3-2). Titulaire en Liga, Moya (30 ans) a signé un début de saison plutôt  prometteur avec son nouveau club. Mais l'expérience européenne n'est pas son point fort: il n'a joué dans sa  carrière qu'un match de C1, en 2010-2011 avec Valence, et il était sorti sur  blessure au bout de 20 minutes!

AFP