Lucas Hernandez Atletico Madrid
Lucas Hernandez (à gauche) à la lutte avec Sergi Roberto lors du match aller des quarts de finale de la Ligue des champions. | JOAN VALLS / NURPHOTO

Atletico : Lucas Hernandez, un baptême du feu et des promesses

Publié le , modifié le

C’était sa première titularisation mardi soir en Ligue des champions, et le Français Lucas Hernandez l’a plus qu’honoré. Le jeune défenseur de l’Atletico Madrid n’a pas hésité à se frotter aux stars barcelonaises lors du match aller des quarts de finale de la compétition européenne. Le Marseillais d’origine, fils d’un ancien footballeur professionnel, monte en puissance sous la houlette du coach madrilène, Diego Simeone. Au point d’avoir été sélectionné en équipe de France U20 pour la première fois en mars dernier, et que les internautes imaginent déjà Didier Deschamps l’appeler pour participer à l’Euro 2016.

Antoine Griezmann n’est pas le seul Français à évoluer à l’Atletico Madrid. Jusque-là dans l’ombre de son compatriote, Lucas Hernandez, peu connu en France, est apparu en pleine lumière, mardi soir. Face au FC Barcelone, il a connu la première titularisation de sa carrière en Ligue des champions lors du match aller des quarts de finale.

A 20 ans, le défenseur central a profité de l’absence de Stefan Savic, blessé, pour s’illustrer lors de la première heure de jeu. Solide aux côtés de Diego Godin en charnière centrale malgré une équipe réduite à dix, il n’a pas eu peur de s’opposer au fameux trio Messi-Suarez-Neymar, les trois monstres sacrés de Barcelone. La suite de la rencontre a été plus difficile à gérer pour le Français. Surtout lorsque, surpris, il s’est laissé dépasser par Luis Suarez qui a saisi l’occasion pour égaliser.

Natif de Marseille, Lucas Hernandez s'installe en Espagne avec son père, Jean-François Hernandez, ancien joueur professionnel passé par Toulouse, l’Olympique de Marseille ou encore… l’Atletico. Le jeune Français est repéré par le staff des Colchoneros lors d’un entraînement de son frère cadet, Théo, lui aussi joueur au club espagnol. Polyvalent, Lucas Hernandez peut aussi bien jouer défenseur central que latéral gauche. Les coachs madrilènes, séduits, ne le laissent plus partir.

Certains le voient déjà à l’Euro

Pourtant, Lucas Fernandez tente de rejoindre la France l'hiver dernier. Intégré au groupe professionnel de l’Atletico la saison passée, il est peu satisfait de son faible temps de jeu en Liga et envisage d’intégrer une équipe de Ligue 1. Lors du mercato, les rumeurs vont bon train sur un éventuel prêt à Saint-Etienne. Mais le coach espagnol, Diego Simeone, refuse de voir son protégé le quitter alors que la défense des Colchoneros est frappée d’une série de blessures.

Bien qu’il ait passé la plus grande partie de sa vie en Espagne, le jeune joueur est attaché à ses racines françaises. Sollicité par la sélection espagnole, il préfère rejoindre l’équipe de France, avec qui il joue pour la première fois en U16. En mars dernier, Lucas Hernandez est appelé pour la première fois à jouer avec les Bleuets. Et après la prestation du Français mardi soir, les réseaux sociaux l’imaginent déjà sélectionné à l’Euro 2016 pour durcir le secteur défensif.

Elodie Troadec