Antoine Griezmann Atlético Madrid Barcelone
Antoine Griezmann (Atlético Madrid) face au Barça | AFP

Atlético-Barça: Griezmann a les crocs

Publié le , modifié le

Brillant en équipe de France, auteur d'un doublé ce week-end en Liga, Antoine Griezmann entend bien se mettre en valeur face au FC Barcelone, pour le quart de finale aller de Ligue des Champions ce mardi soir. Le joueur de 25 ans et l'Atlético Madrid sont capables de bousculer le Barça au Camp Nou, là où les Catalans viennent d'essuyer une défaite dans le Clasico face à l'autre club madrilène (2-1).

Avec déjà 19 buts cette saison en Liga et 26 toutes compétitions confondues, Griezmann a pris encore une nouvelle dimension. Ses belles prestations en équipe de France, où sa vivacité et sa technique apportent énormément à ses coéquipiers, ne font que confirmer le niveau qu'a atteint le natif de Mâcon. Depuis qu'il a débarqué à l'Atlético en 2014, l'attaquant a appris beaucoup, notamment grâce aux conseils avisés de son entraîneur, Diego Simeone. Le coach des Colchoneros préfère d'ailleurs couver le joueur français. "Je ne dirais pas qu'il fait partie des meilleurs du monde, je l'invite à ne pas écouter ce qui se dit et de continuer à s'améliorer en tant que joueur", expliquait le tacticien argentin en janvier.

Griezmann comparé à la MSN

Trois mois plus tard, Simeone avait tout de même du mal à cacher l'importance de son protégé dans son effectif. "Est-ce que l’Atlético dépend trop de Griezmann ? Autant que le Barça dépend de Messi, Suarez et Neymar", lançait-il. Claudio Bravo qui a joué avec Griezmann à la Real Sociedad, s'est dit lui-même étonné des progrès du Madrilène. Le gardien du Barça a ainsi assuré qu'il possédait toutes les qualités pour jouer aux côtés de Messi, Neymar et Suarez. Cette fois, les deux hommes vont bien se retrouver et "Grizi" aimerait bien lui donner raison.

Lors du dernier duel en championnat entre les deux équipes, le Barça s'était imposé 2-1 en janvier dernier au Camp Nou. Pourtant, le pressing sans relâche exercé par les Madrilènes et un replacement impeccable des hommes de Simeone avaient posé de gros soucis aux coéquipiers de Messi. Et sans une parade exceptionnelle de Claudio Bravo, Griezmann –peu en verve ce jour là- aurait même pu marquer. Avec cette expérience en plus, l'attaquant tricolore pourrait cette fois faire basculer la rencontre. La perfectible défense du Barça est prévenue.

Romain Bonte