Xabi Alonso (Bayern Munich) VS Alexis Sanchez (Arsenal) C1 2015
Alexis Sanchez (Arsenal) à la lutte avec Xabi Alonso (Bayern Munich) | GUENTER SCHIFFMANN / AFP

Arsenal s'enfonce, Chelsea et la Roma respirent

Publié le , modifié le

La 4e journée de Ligue des Champions, jouée ce mercredi, s’est soldée par une terrible correction pour Arsenal, battu 1-5 par le Bayern Munich. Une défaite qui installe encore un peu plus les Gunners à la dernière place du groupe F et assombrit plus que jamais leur avenir dans la compétition. Pour Chelsea (groupe G) et pour l'AS Rome (groupe E), la soirée s'est conclue par deux victoires salvatrices. Face au Dynamo Kiev (2-1) pour les Anglais et face au Bayer Leverkusen (3-2) pour les Italiens. A noter également les succès du FC Barcelone, du FC Porto et de l'Olympiakos.

Groupe E : La Roma reprend du poil de la bête

Après deux nuls et une défaite, l’AS Roma était en très mauvaise posture au sein du groupe E. Face au Bayer Leverkusen, les Italiens ont cru tenir, pendant une mi-temps, un succès rédempteur. Et pour cause : face à une défense allemande plutôt perméable, ils se sont rapidement crées des occasions, à l’image de Salah qui a ouvert le score dès la 2e minute après s’être déjouer de Wendell. A la demi-heure de jeu, c’est Dzeko, parfaitement servi en profondeur par Nainggolan, qui a permis aux Romains de faire le break devant leur public (2-0 à la 29e).

Mais piqués au vif par les deux buts romains, les Allemands ont réalisé une entame de seconde période tonitruante, revenant au score en 5 minutes grâce à une frappe puissante de Mehmedi (2-1 à la 46e) puis un tir croisé de Hernandez (2-2 à la 51e). De quoi faire furieusement déchanter  les joueurs de la Roma. Ces derniers ont toutefois fini par l’emporter sur un ultime but de Pjanic (3-2 à la 81e). Forte de ce succès, l’AS Rome prend la deuxième place du groupe E et se relance ainsi dans la course aux 8e de finale.

De son côté, le FC Barcelone a consolidé sa première place dans le groupe E à la faveur d’une victoire 3-0 à domicile face aux Biélorusses du BATE Borisov. Un pénalty de Neymar (30e), une frappe à ras du poteau de Suarez (60e) et un autre but de Neymar (83e) ont scellé cette franche victoire.

Groupe F : La déroute d’Arsenal

Si Arsenal se porte bien en championnat, on ne peut pas dire que la Ligue des Champions cuvée 2015 soit un grand cru pour les Londoniens. Bien au contraire. Après des défaites face au Dinamo Zagreb puis face à l’Olympiakos, les Gunners ont de nouveau trébuché, ce coup-ci face au leader du groupe, le Bayern Munich, ultra-dominateur dans une rencontre à sens unique.

En 30 minutes seulement, les hommes d’Arsène Wenger ont encaissé deux buts signés Lewandowski (10e) et Müller (29e). Avant la pause, Alaba est venu alourdir l’addition (43e). Puis cela a été le tour de Robben (55e). Si Giroud a sauvé l’honneur des Anglais d’un but acrobatique, Müller s’est offert un second but (89e), crucifiant littéralement Arsenal dont l’avenir en Ligue de Champions est plus sombre que jamais.

Dans l’autre match du groupe, l’Olympiakos s’est imposé 2-1 face au Dinamo Zagreb. Une victoire qui s’est dessinée dans les derniers instant, grâce un ultime but de Pardo, déjà auteur du premier but des Grecs.

Groupe G : Chelsea retrouve la lumière

La situation est tendue pour les Blues. A la peine en Premier League (15e avec 11 points) et en difficulté en Ligue des Champions (1 victoire en 3 matches), les hommes de Mourinho ne peuvent plus se permettre de faux pas. Conscients de cette cruelle réalité, les Blues ont réussi, devant leur public, à s’offrir une victoire salvatrice face aux Ukrainiens du Dynamo de Kiev (2-1). Globalement dominateurs, les troupes du « Special One » ont pris l’avantage sur un but contre son camp de Dragovic en première période.

En seconde période, le même Dragovic, d’une très belle demi-voléee, a permis aux Ukrainiens de revenir au score (1-1 à la 78e). Ce nul ne faisait guère les affaires des Blues qui, finalement, grâce à un magnifique but de Willian, ont accroché une victoire aux allures de bouffée d’oxygène. Une victoire qui les propulse à la 2e place du groupe G et leur redonne donc une bonne dose d'espoir.

Dans l’autre match du groupe G, le FC Porto a conforté sa place de leader en battant le Maccabi Tel Aviv  sur son terrain (0-3). Les buts ont été signés Tello (19e), André (49e) et Layun (77e).

DECLARATIONS

Luis Enrique (entraîneur du FC Barcelone) :  "Je suis content de ce que j'ai vu. Nous aurions pu être meilleurs et nous  aurions pu être pires. L'équipe a été bonne en terme d'intensité, de pressing,  nous nous sommes améliorés en seconde période au niveau des pertes des balles  et nous avons été plus fluides. Nous avons fait à nouveau un bon match en  marquant des buts. (Sur la blessure de Rakitic et la vague de blessures) C'est  difficile d'en déterminer la raison, ce sont des joueurs qui ont beaucoup joué  et qui sont importants pour le club. Nous n'avons pas beaucoup de chance."

Pep Guardiola (entraîneur du  Bayern Munich) : "On a fait une belle première période. On a perdu quelques  ballons faciles dans les dix premières minutes, mais ce fut mieux après le  premier but. En seconde période, c'était dur car c'est un adversaire qui joue  toujours un football à fond. On est presque qualifié pour le tour suivant et  c'est ce qui compte."

Arsène Wenger (entraîneur d'Arsenal) : "On a joué très mal défensivement. Le  Bayern était clairement la meilleure équipe. On n'a gagné aucun duel en  première période et laissé beaucoup trop d'espaces. Le plus étrange c'est qu'on  a eu des occasions durant toute la partie, mais défensivement, on n'était  vraiment pas présent. On n'a pas produit l'effort collectif, trop de joueurs  ont été en dessous de leur niveau. Ca va être très serré maintenant."

Isabelle Trancoën