Luis Suarez, Neymar et Lionel Messi
Luis Suarez, Neymar et Lionel Messi, le trio fabuleux du Barca | Albert Llop / ANADOLU AGENCY

Arsenal-Barcelone: Messi-Suarez-Neymar, le casse-tête de Wenger

Publié le , modifié le

Pour mettre fin à la malédiction des huitièmes de finale en Ligue des Champions (cinq éliminations de suite), Arsenal va devoir créer l’exploit face à Barcelone et son formidable trio, Messi-Suarez-Neymar. Un problème de poids pour Arsène Wenger.

"Lionel Messi n'a jamais marqué contre Petr Cech​". Arsène Wenger se rassure comme il peut avant d’affronter la meilleure équipe d’Europe mardi soir à l’Emirates Stadium en huitième de finale de la Ligue des Champions. Les chiffres dansent pourtant à coup sûr dans son cerveau : 91 buts toutes compétitions confondues pour le trio Lionel Messi, Luis Suarez et Neymar, grossièrement surnommé "MSN". "C'est l'attaque la plus efficace au monde", reconnaît le technicien français. En plus du talent individuel que ces trois-là ont, ils ont une vraie cohésion. Ils sont très solidaires."

Wenger a un plan

Solidaire, la défense –et sans doute toute l’équipe d’Arsenal qui va beaucoup courir- les Gunners devront l’être. La recette alsacienne de Wenger est simple : "solide, solidaires et intelligents". Pour affronter le trio magique, il fera confiance au quatuor Bellerin-Mertesacker-Koscielny-Monreal, appelé à jouer très bas pour limiter les espaces. "N'oublions pas que nous avons de très bonnes statistiques défensives et un grand gardien", poursuit un Wenger à la mémoire sélective puisque certes, Arsenal a la deuxième défense de Premier League mais les Gunners n’ont que la 19e de Ligue des Champions.

"Barcelone ? Archi favori"

"Barcelone est archi favori, estime le coach d’Arsenal. Il faudra augmenter notre niveau d'attention". Mardi aux alentours de 23 heures, les Londoniens n’auront fait que la moitié du chemin. Gare cependant à ne pas s’y perdre : "Ayons confiance et croyons en nous et allons-y. Il faudra trouver le bon équilibre entre être audacieux et costaud défensivement en bloc et ne pas nous mettre dans une situation difficile avant le match retour."