Le portier marseillais Elinton Andrade, impuissant sur le deuxième but du Bayern
Le portier marseillais Elinton Andrade, impuissant sur le deuxième but du Bayern | BORIS HORVAT / AFP

Andrade trop juste

Publié le , modifié le

Titulaire surprise en l'absence de Mandanda, suspendu, le gardien brésilien Elinton Andrade a livré une partie contrastée. Plutôt serein lors des premières minutes, il a commis une erreur de main fatale à son équipe, battue 2-0, son incroyable confiance en lui ne pouvant finalement compenser son manque de temps de jeu et de vivacité. Le choix de Didier Deschamps n'a pas payé.

"Je suis le Phénix. (...) Je suis un combattant", disait mardi sur son compte Twitter Elinton Andrade, choisi par Didier Deschamps pour remplacer Mandanda, suspendu, au détriment de l'habituel N.2 Gennaro Bracigliano, jugé trop fébrile après un match raté en Coupe contre les amateurs de Quevilly (défaite 3-2). Gros travailleur, très apprécié de ses coéquipiers et toujours sûr de ses qualités en dépit d'une carrière faite dans l'ombre, le Brésilien de 32 ans semblait offrir de meilleures garanties du point de vue mental aux yeux de Didier Deschamps.

"Concernant le gardien, Steve c'est Steve,  Andrade c'est Andrade. Ce soir je n'ai rien à lui reprocher", a coupé Deschamps.

Seulement voilà, la confiance ne fait pas tout et, au bout d'une première période qu'il avait jusqu'alors passé dans un relatif confort, il s'inclinait sur une frappe de Gomez, pas si dangereuse et qu'il aurait dû repousser (44e). Peu auparavant, il avait déjà manqué un contrôle sur une passe en retrait, provoquant un corner. Pas très inquiété par les Allemands, il avait aussi assuré une bonne prise de balle et un dégagement des deux poings sur corner. A la 59e, il était en revanche efficace pour repousser du pied une nouvelle frappe de Gomez, puis ne pouvait rien sur le deuxième but allemand, signé Robben (70e). Est-ce que le match aurait-été différent avec Mandanda? "Concernant le gardien, Steve c'est Steve,  Andrade c'est Andrade. Ce soir je n'ai rien à lui reprocher", a coupé Deschamps. Difficile de le contester.

De la CFA2 à la Ligue des Champions

Dans un match où il a finalement peu été sollicité, le portier brésilien a simplement manqué ses deux rendez-vous pour entrer dans le panthéon marseillais. Il y a encore quelques jours, il a joué contre la réserve d'Evian-Thonon en CFA2 (5e échelon national) et les attaquants Youssef Adnane et Karim Boutadjine. Mercredi soir, il a évolué dans un autre contexte, bien plus stressant, et face à une autre opposition (Robben, Gomez, Ribéry, Müller).

Pour le match de sa vie, Andrade a pu compter sur le soutien du public marseillais, qui l'a acclamé dès son entrée pour l'échauffement. Lui a répondu en se frappant fortement la poitrine et en embrassant l'écusson de l'OM sur son maillot. Il a ensuite discuté longuement avec Nicolas Dehon, l'entraîneur des gardiens marseillais, qui avait forcément beaucoup à dire à celui qui n'avait jusqu'alors joué que huit matches avec l'OM depuis son arrivée à l'été 2009, le dernier en... janvier 2011. Venu du Rapid Bucarest après une carrière improbable de remplaçant (Vasco, Fluminense et Flamengo au Brésil ou Ascoli en Italie), Andrade va retrouver les charmes des déplacements à Grasse, Aubagne ou encore Propriano. Un autre monde. .

Mathieu Baratas