OL féminine
Les Lyonnaises peuvent être sacrées pour la sixième fois en Ligue des Champions | Melanie Laurent / A2M Sport Consulting / DPPI

Ligue des champions : une quatrième consécutive pour Lyon ?

Publié le

Ce samedi, Lyon affronte Barcelone en finale de Ligue des Champions féminine à Budapest. Les joueuses de Reynald Pedros espèrent décrocher un sixième titre, le quatrième consécutif.

L'OL pourrait établir un nouveau record mondial. En cas de victoire face au FC Barcelone en finale de Ligue des champions féminine samedi à 18h, les Lyonnaises s'empareraient de leur 6e trophée européen (2011, 2012, 2016, 2017, 2018). Le quatrième consécutivement. Surtout, l'OL pourrait par la même occasion réaliser un triplé Championnat-Coupe de France-Ligue des Champions (2012, 2016, 2017) pour la quatrième fois. Du jamais vu dans le football féminin mondial. 

"Une finale de LDC c'est le Graal. L'appétit vient en mangeant et ça fait un moment qu'elles ont faim. On est vraiment dans l'esprit de faire le triplé cette année" annonce Reynald Pedros, entraîneur de Lyon, en conférence de presse. "C'est mythique de jouer un Barcelone-OL en finale. Nous en avons gagné cinq, nous souhaitons évidemment gagner la sixième et prolonger cette dynamique exceptionnelle" s'enthousiasme Jean-Michel Aulas auprès de l'AFP, le président de l'OL, avant d'ajouter, "ce sera pour l'histoire du club et du football féminin français une étape très importante". 

Les internationales en force

Alors que les Bleues ont commencé leur stage de préparation, les Lyonnaises ont été exemptées pour disputer cette finale de Ligue des Champions. Sarah Bouhaddi, Griedge Mbock Bathy, Amel Majri, Delphine Cascarino, Wendie Renard, Amandine Henry et Eugénie Le Sommer sont bien présentes pour disputer cette finale qui pourrait faire entrer l'OL dans l'histoire du football féminin. Elles rejoindront l'équipe de France mardi à Clairefontaine. 

Lyon part avec le statut de favori. Mais pour la gardienne Sarah Bouhaddi, les cartes seront redistribuées à l'entame du match : "On a un peu plus d’expérience en termes de finale mais elles ont quand même des joueuses internationales qui jouent des matchs de haut niveau. Le jour J, il va falloir tout donner." Après un parcours européen dominé de bout en bout, l'OL doit finir de la meilleure des manières samedi. A moins que Barcelone ne les en empêche. 

Se méfier des Catalanes

Les Barcelonaises, professionnelles depuis 2015 seulement, vont disputer leur première finale européenne. Où elles auront tout à gagner. Elles seront privées de leur vedette française, Kheira Hamraoui, passée par Lyon (2016-2018). La milieu de terrain a pris un carton rouge lors de la demi-finale retour face au Bayern Munich. 

Mais le FCB pourra compter sur ses recrues. Toni Duggan, internationale anglaise qui a remporté le championnat anglais en 2016 et la Coupe d'Angleterre en 2017 avec Manchester City, et surtout Lieke Martens, internationale néerlandaise, championne d'Europe en 2017 et meilleure joueuse UEFA et FIFA la même année. Martens est d'ailleurs pistée par l'OL pour la saison prochaine. 

"Barcelone a un jeu très technique, de possession, de passes qu'il faudra contenir" analyse Reynald Pedros. Le coach de l'OL s'attend à "un combat tactique" et une opposition plus relevée que lors de leur dernière confrontation. Les deux équipes s'étaient rencontrées en 2017 lors des quarts de finale de Ligue des Champions. Lyon s'était imposé (2-1 à l'aller et 1-0 au retour), dans la douleur, grâce à Eugénie Le Sommer, unique buteuse du match retour. 

Elena Cervelle