PSG Féminin
Les joueuses du PSG ne sont pas parvenues à se qualifier pour les demi-finales de la Ligue des champions. | FRANCK FIFE / AFP

Ligue des champions - Malgré la défaite des Parisiennes, les supporters sont de plus en plus nombreux

Publié le , modifié le

La malédiction du PSG n'épargne ni les hommes ni les femmes. Les Parisiennes n'ont pas réussi à franchir les quarts de finale de la Ligue des champions, stoppées par Chelsea. Mais les joueuses de la capitale séduisent de plus en plus de supporters, conquis par l’ambiance chaleureuse dans les stades.

Trois semaines après l’élimination des hommes contre Manchester United en huitièmes de finale de la Ligue des champions, les Parisiennes se sont elles aussi inclinées dans cette compétition européenne. Au stade Jean-Bouin à Paris, mercredi soir, malgré leur victoire (2-1), elles n’iront pas rejoindre leurs compatriotes de Lyon (triples tenantes du titre) en demi-finale.

Cette défaite prive les Parisiennes de se rapprocher de leur premier sacre européen. Elles ont toutefois gagné le cœur de leurs supporteurs, toujours plus nombreux à les suivre. Hier soir, ils étaient 13 000 à les encourager. A la différence des matches masculins, où trop souvent maintenant les violences et les insultes deviennent une habitude, ceux des féminines se déroulent dans une ambiance conviviale et bon enfant. A Paris, hier, le public jeune et familial a donné de la voix tout au long du match pour porter ses joueuses vers les portes de la demi-finale. Même après le coup de sifflet final, le kop du Collectif ultras Paris (CUP) a chanté en chœur pendant de longues minutes, comme pour consoler leurs joueuses.

Une belle ambiance à quelques mois du Mondial

Cette ambiance chaleureuse donne de belles perspectives à l’approche de la Coupe du monde féminine, qui aura lieu du 7 juin au 7 juillet, dans neuf villes françaises : Valenciennes, Paris, Le Havre, Reims, Lyon, Grenoble, Rennes, Nice et Montpellier. “Notre objectif est d’avoir des stades remplis sur l’ensemble de la compétition, et ce pour tous les matches, et non uniquement lors de ceux des grandes nations de football”, a déclaré jeudi, Laura Georges, secrétaire générale de la Fédération française de football, devant la délégation aux droits des femmes (Sénat). Elle a également rappelé que l’assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) sera utilisé lors du Mondial et a précisé que l’arbitrage sera mixte car “la mixité est la meilleure manière de progresser”.