Dzeko
L'attaquant de la Roma, Edin Dzeko, a qualifié son club en quarts de finale de la Ligue des Champions pour la première fois depuis 10 ans. | Filippo MONTEFORTE / AFP

Ligue des champions : Edin Dzeko envoie la Roma en quarts de finale (1-0)

Publié le , modifié le

Battue 2 buts à 1 à Donetsk, la Roma s’en est remis à l’incontournable Edin Dzeko, auteur du seul but de la partie, pour se qualifier en quarts de finale de la Ligue des Champions pour la première fois depuis 10 ans.

La Roma s’est fait peur. Surprise à Donetsk il y a deux semaines (2-1), les hommes d’Eusebio Di Francesco auront mis plus de trois mi-temps avant de prendre l’ascendant sur ceux du Shakhtar. Dans un Stadio Olimpico chauffé à blanc, la Roma a su garder sa cage inviolée pour la 4e rencontre d’affilée et s’en ai remis à son buteur incontournable, le Bosnien Edin Dzeko, d’un face-à-face gagnant contre Pyatov (52e), pour arracher la qualification sur la plus petite des marges (1-0). C’est la troisième fois de son histoire que le club italien atteint les quarts de finales de la Ligue des Champions.

Le Shakhtar peut s’en vouloir

Après avoir été surpris par l’envie des locaux dès l'entame de match, le Shakhtar a su contrer le pressing de la Roma et imposer son rythme. Mais à trop vouloir s’appliquer, les leaders du championnat ukrainien en ont perdu leur spontanéité. A l’image de ces deux contres complètements ratés en première mi-temps. Le premier, initié par un pressing gagnant de Ferreyra sur Fazio (33e), a offert au numéro 9 de Donetsk un boulevard devant le but de Ramses. Mais, gêné par son manque de vitesse, il a terminé sa course d’une frappe non cadrée. Le second, encore plus concret, a vu un 4 contre 3 arrêté par un très bon Fazio, se rachetant de sa déconvenue précédente (43e).

De son côté, la Roma a été dans la réaction, essayant d’instaurer un pressing haut, sans réelle réussite. Mais sans pour autant perdre patience malgré son but de retard. Au terme d’une première période aussi ouverte qu’intense, les deux équipes n’ont su concrétiser leurs occasions, terminant les 45 premières minutes de ce huitième de finale retour avec un seul tir cadré en cumulé. C’est le Chakhtior qui contrôle le rythme du match, avec 60% de possession. 

Edin Dzeko en sauveur

Titulaire à la pointe de l'attaque italienne, l'international bosnien Edin Dzeko, déjà impliqué dans 50% des buts de son équipe cette saison en Ligue des champions avant le coup d’envoi (3 buts, 2 passes décisives), a inscrit son 4e but de la compétition. D’un magnifique appel dans le dos de la défense de Donetsk , le numéro 9 de la Roma a ensuite remporté son face-à-face avec Pyatov (52e), lui glissant la balle entre les jambes pour ouvrir le score et qualifier son équipe en quarts de finale. Le Bosnien a failli remettre ça 10 minutes plus tard. Après un bon décalage de Nainggolan, Edin Dzeko, à l’entrée de la surface, a décoché une frappe tendue rasant le poteau droit de Pyatov (63e), permettant à la Roma de prendre l’avantage psychologique sur ses adversaires du soir. 

Une fin de match sous pression

Débordés par la pression, les joueurs du Shakhtar ont ensuite complètement perdu pied. D'abord, Ivan Ordets, en position de detrnier défenseur, s'est fait expulser pour avoir retenu le maillot de Dzeko (79e), définitivement injouable ce mardi soir. Ensuite, certains joueurs ukrainiens, voyant la qualification s'éloigner, ont perdu leur sang-froid en s'en prenant à un ramasseur de balle tardant à renvoyer le ballon sur une touche. Ce qui a provoqué quelques échauffourées entre les joueurs, arrêtant le match une bonne minute. Mais le mal était fait. Au terme des 4 minutes de temps additionnel, l'arbitre, Undiano Mallenco, libéraient les joueurs en envoyant la Roma en quarts de finale de la Ligue des Champions, qu'ils n'avaient pas atteint depuis une décennie ! 

Leo Anselmetti @LeoAnselmetti