Eugénie Le Sommer OL
Eugénie Le Sommer | Romain Biard / DPPI

Ligue des champions dames : Odyssée pour Lyon, voyage dans l'inconnu pour Montpellier

Publié le , modifié le

Un périple de 6.000 kilomètres pour rejoindre Chymkent, au sud du Kazakhstan, et un match à 12h00 locales (7h00 française): voilà le défi qui attend mercredi les filles de Lyon, en 8e de finale aller de Ligue des champions, tandis que Montpellier se rend en Italie, à Brescia.

Pour se mettre dans les meilleures dispositions avant d'affronter BIIK-Kazygurt, la section féminine de l'OL est partie dès lundi dans un avion spécial de 32 places, avec notamment un cuisinier à bord. "Les pays comme le Kazakhstan font partie intégrante de l'UEFA et à partir de là on s'adapte. La veille du match (mardi), on prendra très tôt le petit déjeuner et on s'entraînera à l'heure du match", commente stoïquement l'entraîneur Reynald Pedros.

"Les organismes ne sont pas habitués et il faudra mettre des piques pour tenir les yeux ouverts mais je sais que le club nous a mis dans les meilleures conditions", expose la capitaine de l'OL Wendie Renard. Du côté de Montpellier, le déplacement sera plus aisé. Encore faudra-t-il récolter des informations sur le club italien, méconnu sur la scène européenne, pour faire aussi bien qu'au tour précédent avec une victoire 2-0 sur le terrain de Zvezda (Russie).

"Une part de vice"

"J'ai un peu de mal à juger le niveau de Brescia, admet d'ailleurs Jean-Louis Saez, l'entraîneur de Montpellier. Elles s'appuient sur un jeu différent du nôtre, un style très italien où l'on sent une part de vice. Nous devons nous préparer à faire face à une autre culture de jeu".

Laissée sur le banc de touche samedi devant le PSG (défaite 3-1), l'attaquante internationale suédoise Sofia Jakobsson, de retour à la compétition début octobre après une opération au genou contractée l'hiver dernier, est susceptible de débuter mercredi face aux Italiennes. La médaillée d'argent au JO de Rio avait permis à Montpellier de se qualifier en 16e de finale en inscrivant un doublé lors du match retour face à Zvezda.

"C'est un atout supplémentaire, avoue le coach. Après une longue absence, je dois un peu la ménager. Elle sera à 100% après la trêve hivernale, mais elle amène déjà beaucoup à l'équipe. Par sa vitesse, ses enchaînements et sa capacité à répéter les efforts". Montpellier est en revanche privé en attaque Laetitia Tonazzi, blessée depuis de longs mois (voûte plantaire).

francetv sport @francetvsport