Ligue des champions dames: Lyon prend une option à Wolfsburg, le PSG battu à Munich

Ligue des champions dames: Lyon prend une option à Wolfsburg, le PSG battu à Munich

Publié le , modifié le

Championnes d'Europe en titre, les Lyonnaises ont pris une sérieuse option pour la qualification en demi-finale de la Ligue des Champions féminine en s'imposant à Wolfsburg (2-0) jeudi en 1/4 de finale aller. De son côté le PSG s'est incliné sur la pelouse du Bayern Munich (1-0). Malgré cette défaite, les Parisiennes conservent toutes leurs chances de qualification au match retour le 29 mars prochain au parc des Princes.

Les Lyonnaises ont confirmé qu'il allait encore falloir compter avec elles cette saison sur la scène européenne face aux Allemandes de Wolfsburg en livrant une partie solide. Camille Abily a marqué le premier but d'un coup franc plein d'intelligence et de talent (62e). Totalement excentrée sur la gauche de la surface, elle a vu la gardienne avancée, qui s'attendait à un centre, et l'a lobée d'une balle travaillée rentrante dans la lucarne opposée. Puis c'est l'Allemande de Lyon Dzsenifer Marozsan qui a doublé la mise (74e) d'un tir imparable de 20 mètres à ras de terre.  

Avec cet avantage, acquis dans une deuxième période plutôt aboutie, les filles de Prêcheur, peuvent voir venir avec confiance  la suite de la compétition. 

Des regrets pour le PSG

Huit tirs cadrés pour les Parisiennes, un seul pour le Bayern Munich. Et pourtant, c'est bien ce dernier qui s'est imposé dans un Grunwalder Stadion bien rempli sur une réalisation de la Néerlandaise Vivianne Miedema (72e). Le PSG va regretter ses occasions manquées, celle de Veronica Boquete seule devant la gardienne (5e) puis de Marie-Laure Delie face à un but vide (8e) après un tir de loin de Shirley Cruz repoussé par la gardienne puis le poteau. Et en seconde période, ce face-à-face perdu par Cruz en seconde période (54e) ou cette tête sur le poteau de Cristiane (88e). Malgré tout, le résultat n'est pas catastrophique face à une formation qui, même diminuée par les blessures, reste solide, et double championne d'Allemagne en titre.

En effet, rien n'est vraiment perdu du fait du score serré lors de cette première manche. Porté par l'aisance sereine de sa jeune milieu Grace Geyoro, dont le contrat vient d'être prolongé jusqu'en 2021, le PSG s'est hissé à la hauteur de l'affiche et, malgré le but de Miedema, peut encore espérer retourner la situation à domicile.

Christian Grégoire