Ligue 2 Ajaccio gardien Debes
Debes, le gardien d'Ajaccio | AFP - Stephen Agostini

Voie royale pour Evian-Thonon

Publié le , modifié le

Sans jouer, le leader Evian-Thonon (qui affronte Le Mans lundi) est le grand bénéficiaire de cette 33e journée de Ligue 2. Ajaccio, deuxième, a calé face à Sedan (0-0) et cède du terrain à Dijon, vainqueur à Reims (1-2) qui revient à égalité de points avec les Corses. Nantes s'est donné un peu d'air en battant Angers (2-0).

 Evian-Thonon, s'il venait à battre Le Mans lundi, pourrait faire un sacré pas vers la montée. Déjà leaders avant cette 33e journée, les Haut-Savoyards pourraient compter quatre points d'avance sur Ajaccio en cas de succès contre les Manceaux. Car les Corses, qui pouvaient espérer profiter du match décalé d'Evian-Thonon et de leur statut de meilleur équipe de L2 à domicile (une seule défaite cette saison) pour s'emparer provisoirement de la tête du championnat, ont buté sur une très solide équipe de Sedan (0-0). 

Dans le même temps, Dijon en a profité pour se rapprocher à la faveur d'un succès acquis sur la pelouse de Reims (1-2). Grâce à cette victoire, les Bourguignons comptent désormais le même nombre de points que les Corses et peuvent croire à l'exploit d'une montée dans l'élite. Boulogne sur Mer, en revanche, a perdu beaucoup d'espoir en s'inclinant face à Metz (3-1).Le doublé de Traoré en début de match (1e et 13e minutes) a fait très mal aux Nordistes... Le Havre, défait par Laval (2-1), a lui aussi perdu des points précieux dans la course à l'accession.

Si la situation se décante en haut du classement, la lutte reste très serrée pour éviter la relégation. Nantes, toujours dans la zone de turbulences, s'est rassuré en dominant Angers (2-0) grâce à des réalisations de Djordjevic et de Couturier contre-son-camp. Mais la situation reste préoccupante chez les Canaris puisque les Nantais ont joué dans un stade vandalisé la  nuit précédente, avec des tags appelant au départ du président Waldemar Kita. Plus bas, Nîmes continue de se battre avec courage, comme en témoigne sa victoire sur le terrain de Troyes, un rival direct pour le maintien (1-3). Vannes et Grenoble, respectivement 19e et 20e, se sont eux aussi rebiffés en décrochant des matchs nuls méritoires face à Istres (2-2) et à Tours (2-2).Pas sûr toutefois que cela soit suffisant...