Luzenac, drapeau, supporter
Une supportrice de Luzenac avec le drapeau du LAP | REMY GABALDA / AFP

Une nouvelle chance pour Luzenac

Publié le , modifié le

On respire du côté du LAP. Le Tribunal Administratif de Toulouse a décidé suspendre la décison de la DNCG de priver Luzenac de son accession à la Ligue 2 qui débute son championnat ce soir. Le club ariégeois, qui a apporté de nouvelles preuves de l'épuration de sa dette, sera auditionné à nouveau par la DNCG dans 8 jours.

"On a gagné au tribunal", a affirmé une source au sein du club. Mais "nous  ne sommes pas réintégrés en Ligue 2. Nous allons être auditionnés de nouveau,  certainement sous 8 jours par la DNCG", la Direction nationale du contrôle de  gestion de la Ligue de football professionnel (LFP), a-t-on ajouté de même  source. Le Luzenac Ariège Pyrénées (LAP) devra encore attendre avant d'être  éventuellement réintégré en Ligue 2 et manquera donc la première journée du  championnat ce vendredi soir. Le tribunal administratif n'était pas joignable dans l'immédiat pour  confirmer cette information.

Deuxième du championnat de National derrière Orléans la saison passée,  Luzenac , petit village de 650 habitants niché sur les rives de l'Ariège, avait  gagné sa place en L2 sur le terrain.  Mais la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) de la Ligue de  football professionnel (LFP) a rejeté son dossier d'accession à deux reprises,  le 5 juin et le 3 juillet, pour des raisons financières.  Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) s'est ensuite  rangé à l'avis des instances dirigeantes du football la semaine dernière en  rendant un avis défavorable à la montée de Luzenac .

Vers une Ligue 2 à 21 clubs 

"Le club aujourd'hui n'a pas de dettes", les "exigences ont été purement et  simplement respectées", avait assuré Frédéric Carol,avocat du  club, critiquant une inégalité de traitement par rapport à Valenciennes, par  exemple, qui a sauvé in extremis sa tête en Ligue 2 malgré "douze millions  d'euros de trou". Vendredi, le Tribunal Administratif de Toulouse a donné raison au dossier de Luzenac  Ariège Pyrénées sur le fond et sur la forme. "Si les procédures de recours n'ont pas vocation à permettre d'apporter des éléments financiers nouveaux de nature à améliorer une situation financière présentée à cette date, les éléments produits afin de conforter et garantir les écritures comptables transmises ne sauraient être écartés des débats dès lors qu'ils révèlent ou établissent une situation existante à la date à laquelle la décision administrative a été prise", a indiqué le TA de Toulouse. Dans ces conditions, on voit mal la DNCG retoquer une nouvelle fois le club.

Le club, dirigé par le champion du monde 1998 Fabien Barthez et présidé par  le promoteur immobilier Jérôme Ducros, s'est finalement tourné vers la justice  administrative, arguant que ses comptes étaient équilibrés. L'audience au tribunal administratif de Toulouse s'est tenue mercredi.  Joueurs arborant fièrement les couleurs du club, supporteurs ou salariés du  club, plus d'une centaine de personnes avaient fait le déplacement. A la suite de sa décision de fermer les portes de la L2 à Luzenac, la LFP a  repêché Châteauroux. Si Luzenac était finalement réintégré, le championnat de  Ligue 2 serait donc joué par 21 clubs.