Un final haletant

Publié le , modifié le

A l'occasion de la 37ème et avant-dernière journée de Ligue 2 qui se déroule ce vendredi à 20h30, cinq clubs qui se tiennent en trois points, sont encore au coude à coude pour le maintien. A moins d'un hypothétique exploit, Boulogne devrait rejoindre Amiens en National la saison prochaine. Sauf scénario inimaginable, Reims accompagnera Bastia en Ligue 1. Troyes et Clermont se battront pour le dernier accessit.

Reims, trente-trois ans après

Grâce à sa victoire sur Monaco lundi dernier, pendant que Clermont (4ème) et Sedan (5ème) se neutralisaient en Auvergne, le Stade Rémois est quasi-assuré de monter dans l'élite la saison prochaine. Toujours deuxièmes avec six points d'avance et une différence de buts favorable sur la quatrième place, alors que six points justement restent à distribuer, les hommes d'Hubert Fournier peuvent déjà rêver de Ligue 1. "Il faudrait être couillon pour ne pas y aller" a d'ailleurs prévenu le jeune entraîneur. Surtout que les Champenois se déplacent à Amiens, bon dernier et déjà relégué.

Accrochés à Gabriel Montpied, les Sedanais ont sûrement laissé passer leur chance. Ils sont cinquièmes à cinq points de Troyes qui complète le podium, alors que Clermont, équipe qui les précèdent, accuse trois points de retard sur les coéquipiers de l'International Espoir Fabrice N'Sakala. Même s'ils affrontent une équipe de Châteauroux déjà en vacances, il faudrait un miracle pour que les Ardennais décrochent leur billet pour l'étage supérieur. 

Surtout que les Clermontois se rendent à Guingamp, qui ne joue plus rien. Gagner au Roudourou n'est jamais chose aisée, mais il faudra aux protégés de Michel Der Zakarian forcer leur destin pour espérer déloger les Troyens. Sous pression, les Aubois n'ont pas droit à l'erreur. Malgré trois unités d'avance, ils possèdent une différence de buts défavorable sur leur poursuivant, alors qu'elle pourrait s'avérer déterminante. Dans cette optique, le déplacement au Stade Louis II s'annonce à haut risque, même si les Monégasques préparent déjà la saison prochaine. Il n'y a donc plus aucun calcul possible en haut de classement.

Cinq anciens cadors menacés

Metz redevient relégable. La défaite des Grenats à domicile devant Guingamp, conjuguée à la victoire du Havre face à Amiens a plongé le club vainqueur de la Coupe de la Ligue 1996 dans une situation critique. Les Messins restent néanmoins à égalité de points avec le club doyen du football français, mais traînent comme un boulet leur différence de buts (-13), la plus négative des clubs à la lutte pour le maintien. Avec 41 unités, ce duo pointe à trois longueurs d'un trio composé d'Arles-Avignon, de Lens et du Mans. Soit cinq clubs récents pensionnaires de Ligue 1 qui pourraient chuter au troisième échelon du football hexagonal.

Pour ne rien gâcher, le calendrier nous offre une rencontre décisive entre Arles-Avignon et Metz. Une odeur de National flottera sur le Parc des Sports d'Avignon. Pendant ce temps, les Havrais iront à Laval. Des Lavallois maintenus depuis deux journées qui sont allés en tong défier Boulogne pour une cinglante défaite (3-0) lors de la dernière journée. Les Lensois accueillent pour leur part Istres. Une opportunité pour eux de conserver leur place en Ligue 2 dans leur antre de Félix-Bollaert. Même enjeu pour Le Mans qui va visiter un Tours FC dont les rêves de montée se sont récemment évaporés. En revanche, avec cinq points de retard sur Metz et Le Havre, l'avenir de Boulogne semble s'inscrire en National, à moins d'un exploit majeur.

Jerome Carrere