Reims Ghilas
Kamel Ghilas. | IP3 PRESS / MAXPPP TEAMSHOOT

Un dernier coup de Reims pour l'élite

Publié le , modifié le

Reims pourrait quasiment valider son accès à la Ligue 1 en cas de succès lundi soir contre Monaco en clôture de la 36e journée de Ligue 2 (20h30). Deuxièmes du classement de Ligue 2, les Rémois pourraient obtenir six points d'avance sur Clermont à deux journée de la fin du championnat. Un avantage quasiment synonyme de montée. D'autant plus que Monaco, englué à la neuvième place, n'a plus grand chose à espérer.

La dernière marche. Si Reims parvenait à s'imposer lundi soir contre Monaco, il validerait quasiment mathématiquement son ticket pour l'élite. Une occasion à ne pas manquer pour les joueurs d'Hubert Fournier qui retrouveraient la L1 pour la première fois depuis la saison 1978-1979. L'occasion pour le club de se rappeler à sa gloire passée, 6 fois champion de France et double finaliste de la  Coupe d'Europe des champions (1956, 1959).  "Une certaine fatigue physique et psychologique se fait ressentir, estime Fournier. J'espère que nous montrerons un  autre visage que celui présenté pendant 80 minutes face à Boulogne (victoire  3-2 sur le fil, ndlr). Mais comme nous terminons toujours très fort nos  matches, cela peut nous rassurer." Reims est en confiance et à beaucoup à gagner de cette rencontre. Deux raisons suffisantes pour trouver les ressources nécessaires de se dépasser.

Monaco, pour sa part, pourrait être tenté de prendre ce match à la légère. Neuvième du classement et sans espoir pour la montée, les joueurs de Marco Simone sont condamnés à trainer leur peine jusqu'à la fin de saison. Même si leur entraîneur refuse de s'y résoudre. "Après la victoire de Troyes (face à Lens 2-0, ndlr) on a moins d'espoir  d'atteindre le podium, même en cas de victoire à Reims, a t-il concédé. Même avec 58 points au final, soit trois victoires jusqu'à la fin  de la saison, il sera très compliqué de passer devant Reims et Troyes. Mais on  fera le maximum pour gagner tous ces matches. On va prendre des risques. Il ne  faut pas s'empêcher de penser à un scénario incroyable." En fin fond de tableau une grande partie de la saison avant de sortir la tête de l'eau, le club de la Principauté aurait besoin d'un nouveau miracle pour atteindre la L1.