Florian Jarjat
Le capitaine de Troyes, Florian Jarjat | AFP

Troyes à l'assaut du podium

Publié le , modifié le

L'ESTAC compte bien profiter de la méforme de Clermont pour prendre sa place sur la troisième marche du podium. Alors que Bastia peut se rapprocher encore un peu de l'élite lors de son déplacement à Arles-Avignon, cette 28e journée de Ligue 2 sera l'occasion pour Reims de consolider sa place de dauphin avec la réception de Metz. Duel crucial entre Boulogne et Le Mans, tous deux en position de relégables.

Alors que Bastia qui compte neuf longueurs d'avance sur Reims, se dirige tout droit vers la Ligue 1, seules deux places pour la remontée semblent encore accessibles. Reims, nouveau dauphin après sa courte victoire sur Le Mans (1-0), entend bien le rester le plus longtemps possible. Pendant que le club corse jouera à Arles-Avignon, Reims accueille la modeste équipe de Metz. Selon l'entraîneur du Stade de Reims Hubert Fournier, "il va falloir avoir du caractère, (...) être très déterminés et très calmes pour arriver au bout". Car le tacticien a probablement noté qu'à dix matches de la fin du championnat, pas moins de sept équipes se tiennent en six points, et que par conséquent, tout peut encore arriver. Même Istres, pourtant huitième (mais à six longueurs de Reims), peut encore croire en ses chances de montée. Un succès sur Le Havre, associé à des probables contre-performances des équipes de tête, changerait en effet la donne.

La pression n'a dans doute jamais été aussi forte sur Clermont, qui après avoir tenu tête à Bastia, a lentement mais sûrement chuté au classement. Le club auvergnat qui reste sur une série de cinq matches nuls, se trouve justement opposé à son premier concurrent, à savoir Troyes, quatrième à deux petits points. Pour l'attaquant brésilien de l'ESTAC, Dos Santos Marcos, l'important est de se concentrer sur chaque match. "Clermont, c’est un match important, mais comme tous les autres. Après, il faudra enchaîner à Nantes, une équipe qui joue aussi le haut de tableau. Il reste encore beaucoup de matches et de points en jeu", explique-t-il. Du côté de Clermont, le discours est sans ambiguïté. "L'objectif est d'aller là-bas pour gagner", affirme Michel Der Zakarian. "Nous abordons cette rencontre avec l'envie de nous imposer face à l'un de nos concurrents directs. Si nous gagnons là-bas, nous les mettons à 5 points", déclare l'entraîneur de l'équipe auvergnate.

Si Troyes est en première ligne pour prendre la place de Clermont, Nantes se verrait bien titiller cette troisième place. Le FCNA devra toutefois attendre lundi et son déplacement sur le terrain d'une équipe de Lens en danger, pour savoir si cette journée lui sera profitable. Même cas de figure pour Sedan, qui compte le même nombre de points que Nantes (41) et qui est également opposé à une équipe en mal de points. La formation ardennaise affronte en effet la lanterne rouge, Amiens, et entend bien participer au sprint final.

Romain Bonte