Tours joie collective 082010
La joie des joueurs du FC Tours | DR

Tours prend le pouvoir

Publié le , modifié le

Vainqueur de Reims 2-1, Tours a profité de la neutralisation entre Sedan et Troyes (1-1) pour s'installer aux commandes de la Ligue 2. Dans leur antre de la Vallée-du-Cher, les Tourangeaux ont fait la différence en quatre minutes par Buengo (9e, 13e). Grâce à leur succès à l'extérieur, respectivement à Nîmes (3-1) et Angers (3-1), Evian/Thonon et Le Mans reviennent aux affaires. Ils comptent le même nombre de points (19) que les Sangliers, 3e.

Le derby de l'ouest avait pourtant mal débuté pour les Sarthois, menés 1-0 depuis la 13e minute et l'ouverture du score par Gillet pour Angers. Mais ils ont réussi à renverser la vapeur en quatre minutes avec des buts signés Baal (55) et Helstad (59), Cissé ajoutant un troisième but à la 84e  minute. Châteauroux est lui le grand perdant de la 11e journée. Et  pourtant, Kevin Dupuis avait mis les siens sur la bonne voie en ouvrant le score peu avant la pause (40). Mais dès la reprise, Poulard (46) et Socrier (48)  permettaient à Ajaccio de prendre un avantage définitif. Cette défaite à domicile rejette les Castelroussins au 7e rang devant Nantes qui avait concédé le nul 0-0 contre Boulogne lundi. Les Canaris semblent avoir raccroché le bon wagon et ne pointent qu'à 6 pts du leader. Le carton du jour est pour Dijon qui a dynamité Vannes 4-1. Dans le bas du tableau, Grenoble a quitté la dernière place en s'imposant 1-0 contre Metz. Les Isérois sont toujours relégables (19e) mais ils reviennent dans la coup, à la lutte avec Reims, Metz et Istres, battu 2-0 par Le Havre.