Tours Cetout Julien 04 2010
Le défenseur de Tours Julien Cetout | AFP - Fred Tanneau

Tours pour reconstruire

Publié le , modifié le

Piégé à domicile par Le Mans (1-0) lundi dernier, Tours doit se relancer lors de son voyage à Dijon vendredi pour le compte de la 17e journée de Ligue 2, une équipe qui reste sur deux succès. En cas de faux-pas du leader, Sedan lorgne sur ce strapontin en recevant le relégable Reims, place que pourrait aussi subtiliser les Manceaux s'ils l'emportent lundi contre Troyes dans un choc entre anciens pensionnaires de Ligue 1. Evian-Laval et Clermont-Ajaccio reportés.

Pour la première fois de la saison, Tours a laissé des points chez un concurrent pour la montée en Ligue 1. Sedan, Evian-Thonon, Troyes avaient tous été battus par les Tourangeaux, Havrais et Nantais ne décrochant qu'un point. Mais lundi, Le Mans est venu à Tours et en est reparti avec les trois points de la victoire (1-0), qui pourraient bien faire la différence à la fin de la saison. Si l'équipe de Daniel Sanchez est restée leader, elle se trouve plus que jamais sous la pression des autres candidats. Après ce deuxième revers de la saison dans leur antre de la Vallée du Cher mais le premier en championnat (après le 1er match de la saison en Coupe de la Ligue contre Vannes), les coéquipiers de Guié Guié, toujours meilleur buteur du championnat avec neuf réalisations, doivent retrouver le chemin des filets et de la victoire face à des Dijonnais restant sur deux victoires consécutives et qui présentent tout de même la troisième attaque la plus prolifique de Ligue 2. A la recherche d'une longue série comparable à celle du début de saison (9 matches consécutifs sans défaite), Tours veut reprendre la main. "Il ne faut pas que l'échec contre Le Mans nous marque. Donc, il faut vite réagir contre Dijon. Il ne faut pas oublier que malgré cette défaite, nous sommes encore leaders", a rappelé le capitaine tourangeau Julien Cardy. "Il faut se reconcentrer sur notre jeu fait de passes courtes, ce que l'on n'a pas fait lors de la deuxième période face aux Sarthois. Il faut rester fidèle à nos idées", a expliqué l'entraîneur du TFC.

Derrière, ils sont trois à prétendre occuper la position de leader au terme de cette 17e journée. Premier sur les rangs, Le Mans sera le dernier à entrer en action. Ce n'est que lundi que les joueurs d'Arnaud Cormier prendront part à cette journée, en recevant des Troyens qui aspirent revenir dans le haut du classement, eux qui ont occupé de façon éphémère la tête du championnat. Relégués à sept points des Tourangeaux après sept matches sans victoire, les promus veulent se maintenir en haut de tableau pour pouvoir, en fonction des circonstances, rêver de retrouver l'élite. Evian-Thonon aurait pu également reprendre possession du fauteuil de leader en cas de victoire sur Laval et sa meilleure défense de Ligue 2, mais ce match a été reporté étant donné les chutes de neige tombées dans la semaine, tout comme le match entre Clermont et Ajaccio. Enfin, Sedan et son attaque la plus prolifique compte bien ne pas rester aphone un deuxième match consécutif lors de la venue de Reims, premier relégable.

Nantes, à Istres, Le Havre, contre Metz, et Châteauroux, à Angers, aimeraient bien se mêler à cette lutte pour entrer dans le Top 3.