Tours Cetout Julien 04 2010
Le défenseur de Tours Julien Cetout | AFP - Fred Tanneau

Tours nouveau leader

Publié le , modifié le

Tours a pris la tête de la L2 en s'imposant à Tours (2-1) vendredi, lors de la 5e journée, en attendant la sortie d'Evian-Thonon. Les deux affrontements entre anciens pensionnaires de L1 n'ont pas donné de vainqueur, Le Mans- Boulogne et Metz-Nantes se sont quittés sur le même score nul (1-1). Sedan, large vainqueur de Clermont (4-0) se hisse à la 3e place du classement. Grenoble abandonne la lanterne rouge après son succès à Istres (1-0).

Le bon début de saison des Tourangeaux n'était donc pas qu'un feu de paille. C'est encore une fois leur artificier ivoirien Guié qui les a mis sur la voie du succès, en inscrivant son neuvième but de la saison, sur la pelouse de Troyes. En tête avec 15 points, ils devancent de trois longueurs le promu  Evian-Thonon, qui peut reprendre son bien lundi à domicile. L'autre bonne opération de la soirée est venue de Sedan, qui a atomisé une équipe clermontoise mal en point (4-0) avec notamment deux buts de Karaboue.

Les Ardennais semblent posséder cette saison une équipe et un fond de jeu pour s'inviter parmi les prétendants à la montée. Le Mans rapidement mené sur sa pelouse par Boulogne après un but contre son camp de Cissé, a bien failli baisser pavillon, avant que Cerdan ne sauve le match nul en marquant dans le temps additionnel. Les Boulonnais, toujours invaincus, ont toutefois pris un point et restent dans le haut du tableau.

Derrière, c'est l'embouteillage avec Châteauroux, auteur d'un bon nul à Laval (1-1), Le Havre, qui a disposé de Dijon (2-1) suivis de Le Mans et Troyes. Nantes, tenu en échec à Metz, ne peut s'extirper du milieu de classement, tandis que ce petit point suffit au Lorrain pour s'extraire de la zone de relégation.

Coup de chapeau a Yvon Pouliquen qui, pour son premier match à la tête d'un équipe de Grenoble dernière du classement avant cette journée, a vu son équipe aller glacer un précieux succès à Istres 1-0. Le dernier de la classe est désormais Reims, toujours sans victoire, qui a coulé (4-1) à Vannes qui s'installe à deux longueurs du podium en compagnie notamment du Havre,