Andy Delort
Le joueur de Tours, Andy Delort | MAXPPP - DELPHINE PINEAU

Tours laisse Lens dans le doute

Publié le , modifié le

Tours s'est imposé (3-1) devant Lens lundi en ouverture de la 8e journée de L2. Avec ce succès, les Tourangeaux se hissent provisoirement à la 2e place juste devant Lens qui reste sur un troisième match sans victoire, et pourrait même éjecter du podium après les autres rencontres mercredi.

Les Lensois avaient en effet l'occasion de revenir sur le leader Angers, de se rassurer et de retrouver un statut de favori, mais ils n'ont pas su la saisir, surpris par une formation tourangelle beaucoup plus performante en première période. Visiblement fébriles, dans le doute, Lens n'a pas su entrer dans le match avec suffisamment de détermination, laissant les Tourangeaux prendre la direction des opérations. Et avec autant de liberté dans le jeu, les hommes d'Olivier Pantaloni de se sont pas privés d'aller de l'avant.

Doublé pour Delort

Ils ont notamment fait valoir les qualités d'Andy Delort, qui depuis le début de la saison se montre souvent décisif. Meilleur passeur de la L2, il sait aussi marquer et l'a montré à deux reprises. Grâce à sa vitesse de course et son opportunisme, l'ancien attaquant d'Ajaccio a d'abord d'une déviation de la tête de Kouakou, puis sur une belle ouverture, juste avant la pause, il a laissé la défense lensoise sur placer pour aller tromper Areola, pas vraiment exempt de tout reproche. Et si Le Moigne a redonné espoir aux hommes de Kombouaré d'un joli tir (65), les Lensois n'ont pas profité du fait d'évoluer à onze contre dix après l'expulsion de Diaz à vingt minutes de la fin pour un deuxième carton jaune. Au contraire, c'est Tours qui a fait le break sur un penalty provoqué et transformé par Adnane (78).

Une victoire idéale pour les Tourangeaux avant de rendre visite vendredi à leur voisin Angers, quand les Lensois, dont la situation devient préoccupante, auront la pression lundi prochain à Bollaert contre Metz.

Christian Grégoire