Tours Cetout Julien 04 2010
Le défenseur de Tours Julien Cetout | AFP - Fred Tanneau

Tours et Ajaccio dos à dos

Publié le , modifié le

Tours et Ajaccio ont fait match nul (2-2) lundi soir dans le dernier match de la 30e journée de Ligue 2. Deux fois menés au score, les Tourangeaux sont revenus à deux reprises notamment dans une fin de rencontre à suspense. Ajaccio remonte sur le podium et se replace en position très favorable pour la montée, alors que Tours ne parvient pas à refaire son retard.

Les Tourangeaux qui restaient sur quatre victoires dans son stade de la Vallée du Cher,  se sont pourtant beaucoup employés pour aller chercher une victoire qui aurait été très importante pour eux pour la suite de la saison. Ils ont dans l'ensemble dominé les débats, notamment dans l'organisation du jeu au milieu de terrain, même si les Ajacciens ne se sont jamais vraiment affolés, solides en défense, et très rapides en contres. C'est d'ailleurs sur une relance rapide après un ballon perdu par Tours, que les Corses ont ouvert le score contre le cours du jeu  peu avant la pause.  Après avoir lancé côté gauche Kinkela, qui lui remettait au point de penalty, André concluait d'un plat du pied droit imparable (41, 0-1).

Les deux formations se sont ensuite beaucoup dépensées,  le TFC continuait à dominer mais peinait à se montrer dangereux.neutralisés avant dix dernières minutes de folie au cours desquelles le match totalement emballé. Sartre finissait par égaliser de la tête alors que les supporteurs commençaient à douter (83, 1-1). Dans la foulée, son coéquipier Diego se faisait exclure par M. Coué pour avoir donné un coup de coude à Lippini (83).On s'acheminait vers ce score de parité, lorsque Kinkela après un superbe débordement sur le flanc gauche, repiquait à l'intérieur et venait tromper le portier tourangeau d'une frappe enroulée alors que l'on jouait la dernière minute. Les hommes de Pantaloni  avaient à peine le temps de savourer un succès virtuel que sur le coup d'envoi, que contre toute attente, Tours égalisait à la dernière minute par Buengo, qui poussait le ballon au fond alors qu'il était au sol après un ballon mal dégagé par la défense corse (90+3, 2-2), pour un partage des points somme toute logique entre des Tourangeaux qui n'ont pas su vraiment concrétiser leur domination, et Ajaccio qui   regretter le cafouillage qui a conduit à l'égalisation tourangelle sur la dernière action du match .