Tours Cetout Julien 04 2010
Julien Cetout (Tours) | AFP - Fred Tanneau

Tours de force ?

Publié le , modifié le

Tours a l'occasion de conforter son avance en tête de la Ligue 2 en se déplaçant à Ajaccio, 11e au classement, lors de la 12e journée. Mais Troyes, qui ne pointe qu'à deux points des Tourangeaux et qui reçoit Clermont, a les moyens de rester dans l'allure. Les deux formations mettraient, en cas de succès, la pression sur leurs poursuivants Evian-Thonon et Sedan, qui s'affrontent lundi en match décalé.

Même avec un Guie Guie souffrant et muet depuis la 6e journée, le FCT a en effet largement les moyens de s'imposer chez les Corses, englués en milieu de tableau. D'autant que les coéquipiers de l'Ivoirien, après une pause de quatre nuls, viennent de retrouver le chemin de la victoire grâce à un Buengo en forme. Pour Troyes, à deux points du leader, la tâche devrait être encore plus facile, les Auvergnats n'ayant pas encore remporté le moindre match à l'extérieur. Une victoire, et les deux clubs qui mènent la danse peuvent espérer ensuite profiter d'un nul lundi entre Evian et Sedan (aussi Le Havre-Nîmes en soirée), qui comptent tous deux 19 points, pour se détacher encore plus nettement.

Le Mans décomplexé

Une neutralisation entre eux deux pourrait aussi profiter au Mans qui a oublié contre Clermont ses soucis à domicile en y décrochant sa première victoire. Méfiance toutefois car Istres, son prochain adversaire, bien que 18e, a remporté son unique succès contre le leader actuel... Un peu plus bas, Nantes et Châteauroux semblent préparer un chassé-croisé pour la 7e place, actuellement occupée par la Berrichonne. Mais la forme du moment des Canaris semble légèrement meilleure... Toujours plus bas, outre les duels de milieu de tableau entre Laval et Dijon, Metz et Angers, Vannes et Boulogne, l'opposition Reims-Grenoble promet d'être plus piquante en raison du classement désastreux des deux clubs (19e et 20e). Avantage toutefois au relégué isérois qui a abandonné mardi la cuillère en bois grâce à sa victoire sur Metz (1-0).

Julien Lamotte