Toujours sans victoire en Ligue 2, Nancy se sépare de son entraîneur Pablo Correa

Publié le , modifié le

Auteur·e : Fabien Mariaux
Pablo Correa
Pablo Correa. | Jean Christophe Verhaegen / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Mal en point depuis le début de la saison, l'AS Nancy Lorraine se sépare de son entraîneur historique Pablo Correa (sur le banc de 200 à 2011 et depuis 2013). A 50 ans, l'Uruguayen a été démis de ses fonction par le club lorrain, seulement 16e de Ligue 2 avec trois victoires et deux défaites après cinq journées. Son successeur sera nommé prochainement, a annoncé le président de l'ASNL, Jacques Rousselot.

Correa, l'un des visages du club

Nancy a donc remercié ce mardi son entraîneur historique, l'Uruguayen Pablo Correa​, et cherche "du sang neuf" pour le remplacer, a annoncé Jacques Rousselot, le président du club rétrogradé en Ligue 2 cette saison. Joueur de l'ASNL de 1995 à 2000, Correa était l'un des visages du club, dont il était l'entraîneur adjoint de 2000 à 2002 puis principal de 2002 à 2011 puis depuis 2013. "C'est un homme intelligent, qui a servi le club de la plus belle des façons, a ramené des trophées, a un beau parcours", a expliqué le président à propos de l'Uruguayen en conférence de presse. Mais "pour la sérénité, l'ambiance, l'environnement, il pense, et je pense, que la meilleure des façons, c'était de mettre une parenthèse à son parcours d'entraîneur".

"Il n'y a pas le feu au lac"

Après cinq journées de Championnat, l'ASNL n'a toujours pas gagné la moindre rencontre (3 nuls), et végète à la 16e place, à neuf points des leaders Le Havre et Reims. "On va réfléchir sur la suite, et je vais réfléchir sur le nom du successeur", a indiqué Jacques Rousselot. "Il n'y a pas le feu au lac, il y a des gens qui peuvent assurer le fonctionnement. Rien n'est décidé, je me laisse du temps". Cette annonce intervient après une saison 2016-2017 "de merde" conclue par une rétrogradation en L2, selon les mots du président lui-même, et une défaite 2-1 à Brest vendredi dernier. Mais Jacques Rousselot assurait pourtant jusqu'alors vouloir garder son entraîneur.

"Beaucoup de tristesse"

Interrogé sur ce qui a précipité ce changement, il a pointé "la réflexion". "On sait très bien que quand le club est en difficulté, le fusible c'est souvent l'entraîneur. Et même si je trouvais les critiques et les propos injustes a son égard, force est de constater que l'environnement, les partenaires et les supporters veulent qu'il y ait du changement", s'est-il justifié. Le président a assuré avoir pris avec "beaucoup de tristesse" la décision de suspendre la moitié de son duo. A eux deux, les deux hommes cumulaient 50 ans à l'ASNL...l'âge du club ! Le principal fait de gloire de Pablo Correa sur le banc lorrain restera le sacre en Coupe de la Ligue en 2006. Il a également remporté deux Championnats de Ligue 2, en 2005 et 2016.

Fabien Mariaux