Frédéric Antonetti
Frédéric Antonetti | AFP

Tombeur du Gazélec, Metz assoit un peu plus sa domination sur la Ligue 2

Publié le , modifié le

Vainqueur du Gazélec d’Ajaccio lundi soir (1-0), en clôture de la 15ème journée de Ligue 2, le FC Metz a conforté sa place de leader du championnat et s’est donné de l’air en repoussant Brest à trois points. Habib Diallo a transformé un penalty en première période suite à une faute d’Ousseynou Ba. L’unique but d’une rencontre globalement équilibrée, et où les Corses auraient sans doute mérité mieux.

Metz laborieux, mais Metz victorieux. Leaders du championnat, les hommes de Frédéric Antonetti  ont dominé le Gazélec Ajaccio (1-0) lundi en clôture de la 15ème journée, pour asseoir un peu plus leur domination sur la Ligue 2. Avec 34 points, les Messins prennent le large au classement et relèguent Brest et Lorient, tenus en échec ce week-end, à respectivement 3 et 6 points.

On retiendra le score, mais pas la manière. Victorieux grâce à un penalty transformé par l’inoxydable Habib Diallo, auteur de 12 buts en 8 matches, Metz a fait le strict minimum face à une équipe d’Ajaccio très solide défensivement. En manque de réussite, le Gazélec a posé beaucoup de problèmes aux mosellans, qui ont affiché de biens meilleurs visages depuis le début de saison en L2.

Pas vraiment dangereux en première période, les hommes d’Antonetti ont profité d’un coup-franc pour faire la différence. Accroché par Ousseynou Ba, Stoppila Sunzu a provoqué un penalty sifflé logiquement par Mme Frappart, que s’est chargé de transformer Habib Diallo.

Revenus des vestiaires avec de biens meilleurs intentions, les Corses ont ensuite bien essayé de gêner la défense messine, en vain. Avec 52% de passes réussies lors du deuxième acte, Metz n’a pas affiché un niveau digne d’un leader incontesté, mais le manque d’arguments offensifs du Gazélec et un brin de réussite auront suffi pour décrocher trois points cruciaux. Un résultat qui n’arrange pas les affaires d’Ajaccio, englué en bas de tableau, à la 15ème place.

Emilien Diaz @EmilienDiaz