Le Racing Club de Strasbourg, champion de France de Ligue 2 2017
Le Racing Club de Strasbourg, champion de France de Ligue 2 2017 | PATRICK HERTZOG / AFP

Strasbourg le revenant, Amiens le novice

Publié le , modifié le

Le Racing Club de Strasbourg retrouve la Ligue 1 neuf ans après l’avoir quittée tandis que l’entité Amiens Sporting Club découvrira l’élite du football français en août prochain. Alsaciens et Picards tenteront de se maintenir mais ils savourent pour le moment leur superbe parcours et les émotions qui vont avec.

Un an après avoir quitté le National, Strasbourg et Amiens vont donc rejoindre la Ligue 1. Ce point commun entre les deux clubs n’est pas le seul et il convient d’abord de mettre en avant le travail réalisé par les dirigeants et les entraîneurs (Thierry Laurey et Christophe Pélissier) depuis quelques années. Sans oublier les joueurs clefs : Gonçalvès, Saad, Liénard, Boutaïb (20 buts cette saison), Guillaume (9 buts) ou cap’tain Blayac d’un côté. Kamara (10 buts), le gardien Gurtner, Ndombele ou Monconduit de l’autre.

Le Racing, une riche histoire

Mais autant l’accession du club de la Somme –une première à ce niveau- constitue une vraie surprise, autant le retour au plus haut niveau hexagonal de l’institution alsacienne était attendue voire souhaitée, même si ce n’était guère évident en début de saison.

Fondé en 1906, le Racing reste l’un des 10 ou 12 meilleurs clubs français de par ce qu’il représente dans sa région et grâce à son palmarès plus fourni que la moitié des équipes de Ligue 1 (Champion de France 1979, Coupe de France 1951, 1966 et 2001, Coupe de la Ligue 1997 et 2005). On ne compte plus les grands joueurs passés par le mythique –quoique vieillot- stade de la Meinau, de René Hauss à Aleksandr Mostovoï en passant par Oskar Rohr, Albert Gemmrich, Franck Leboeuf, Peguy Luyindula, Mamadou Niang ou le regretté Dominique Dropsy.

La passion des deux côtés

L’engouement pour le Racing n’a jamais décru dans le Bas-Rhin malgré les coups durs (descentes, perte du statut professionnel, redressement judiciaire et liquidation prononcée le 22 août 2011). Strasbourg a pu compter sur ses supporters et certaines affiches (le derby contre Colmar en National, le choc face à Lens ou le match de la montée contre Bourg) ont ainsi attiré plus de 25 000 spectateurs !

La passion existe aussi à Amiens même si elle se manifeste de façon moins spectaculaire. Mais il n’y a qu’à voir le délire provoqué par le but de la montée inscrit dans les arrêts de jeu du match à Reims par Emmanuel Bourgaud pour prendre la mesure de l’évènement (près de 6 000 Amiénois avaient effectué le déplacement en Champagne).

La Picardie, terre de foot

Amiens en Ligue 1, c’est toute une terre de football qui revit et re-vibre. Dans les années 80, le club des Hauts-de-France était relégué derrière Abbeville ou Beauvais, deux clubs picards installés en Division 2 pendant que l’ASC oscillait entre la D2 et la D3 (le plus souvent). Il a fallu attendre 1991 pour que le club de foot d’Amiens retrouve le chemin du professionnalisme.

Cette saison a enfin été celle de l’accomplissement pour le club fondé en 1901, finaliste de la Coupe de France 2001 contre… Strasbourg. Amiens s’est hissé dans le groupe de tête dès la première partie de saison avant de cravacher pour devancer Troyes, Lens, Brest ou Nîmes, des formations ambitieuses aux budgets élevés. Ce n’est que justice s’il a pu terminer à la deuxième place de ce championnat marathon que constitue le Ligue 2. En beau dauphin du Roi strasbourgeois couronné lui d’un troisième titre de champion de France de Ligue 2.

Des travaux au stade d'Amiens tout au long de la saison 2017-18

Des travaux pour changer la toiture du stade de la Licorne d'Amiens auront lieu durant toute la saison 2017-2018. Inauguré en 1999, le stade de la Licorne, situé dans l'ouest d'Amiens, présente une allure futuriste, avec une toiture quasiment transparente, pour une capacité d'environ 12.000 places. Mais le stade "n'avait pas été suffisamment entretenu par les municipalités précédentes et présentait de graves dangers" à cause de la toiture, conduisant la communauté d'agglomération, propriétaire, à diligenter un audit sur la sécurité en 2016 qui relevait que le stade présentait "de graves dangers", selon l'élu. Se disant "ravi" de la montée d'Amiens en Ligue 1, une première pour un club de l'ex-région picarde, M. Gest a réaffirmé que le stade de la Licorne était "parfaitement réglementaire" et "aux normes pour jouer en Ligue 1".