Le choc entre strasbourgeois et lensois
Le choc entre deux candidats à la montée, Strasbourg et Lens | MAXPPP - PQR - VOIX DU NORD - COURBE

Strasbourg garde la main sur la Ligue 2 après son nul (1-1) à Lens

Publié le , modifié le

Grâce à une égalisation très précoce après l'ouverture du score lensoise, Strasbourg a décroché le match nul (1-1) à Lens dans le dernier match de la 36e journée de Ligue 2. Invaincus depuis 8 mathces, les Strasbourgeois n'ont été menés au score que deux minutes, avant de décrocher ce point qui les rapproche d'une remontée en Ligue 1. A contrario, c'est un ralentissement pour les Sang et Or, désormais 4e.

Grâce à ce match nul mérité, Strasbourg fait un pas de plus vers l'élite, qu'il n'a plus fréquenté depuis 2008: le club alsacien compte désormais trois points d'avance sur Amiens et Troyes à deux journées de la fin du championnat. Ils doivent se déplacer à Niort (10e) et accueillir Bourg-en-Bresse (14e). Pour les Lensois, en revanche, 2e budget de L2 avec 18 millions (derrière Reims), la déception est grande et ce score promet une fin de saison éprouvante. Désormais 4e du classement, Lens, qui a quitté l'élite en 2015, doit encore jouer en Corse contre le GFC Ajaccio (8e) et Niort à domicile, et n'a donc plus toutes ses cartes en main. Les joueurs à la lampe de mineur comme blason n'ont gagné que 8 de leurs 18 rencontres à Bollaert cette saison.

Une ambiance du feu, du suspense, de multiples occasions... La rencontre a été à la hauteur de l'enjeu. Au cours d'une première mi-temps franchement emballante, Lens a globalement dominé mais Strasbourg a aussi eu des occasions franches. A la 7e, Zoubir allumait la première mèche avec un beau tir à ras de terre qui était sorti en corner. Le Kop lensois déroulait vers la 10e une énorme banderole "DNLH (direction nationale de lutte contre le hooliganisme, ndlr), LFP: changements de dirigeants".

Deux buts coup sur coup

Les Strasbourgeois, également suivis par de nombreux supporteurs, répliquaient à la 12e d'une belle tête de Boutaïb qui frôlait le cadre. La partie s'emballait vers la 20e avec des occasions de part et d'autre. Côté alsacien, un tir de Guillaume était repoussé par Douchez (20e) avant que Fortune ne réplique avec un tir qui se fracassait sur la barre du gardien strasbourgeois. Lors du temps additionnel, une frappe de Bourigeaud passait au dessus du cadre.

La seconde mi-temps a vu Lens monter en puissance, en parvenant enfin à instaurer un pressing efficace sur les premières relances strasbourgeoises. Celà a permis aux Sang et Or de se procurer de nombreuses occasions, notamment par Erasmus et Lala, sans réussite pour autant jusqu'à un penalty logique accordé pour une main de Gonçalves (67e). Lala trompait Oukidja d'une frappe à ras-de-terre et les 38.033 spectateurs environ de Bollaert-Delelis exultaient. Le plus dur semblait fait pour Lens, mais dans la foulée Strasbourg égalisait (69e) par Boutaïb, qui profitait d'une remise acrobatique intelligente de Grimm pour tromper de près Douchez. La défense lensoise n'était pas exempte de tout reproche, Bourigeaud perdant le ballon aux 35 mètres, et les deux défenseurs centraux pêchant par manque de vivacité et de vigilance.

Après une longue interruption de jeu, le Strasbourgeois Aholou sortait sur une civière. A la 81e, Zoubir, l'un des meilleurs Artésiens avec Lala et Erasmus, ratait de peu le cadre. A la 89e, Strasbourg, sur un coup franc, avait une dernière occasion mais Douchez sortait la balle en corner.

AFP