Strasbourg-Troyes
La joie des Strasbourgeois | Maxppp - Jean-Marc Loos

Strasbourg bat Lens et revient dans la course

Publié le , modifié le

En s'imposant avec la manière (3-1) face à Lens, samedi lors de la 18e journée, Strasbourg a fait un excellent rapproché au classement de Ligue 2. Derrière le leader Brest et son dauphin Troyes, les Alsaciens rejoignent en effet Lens, Sochaux, et Reims, qui jouera lundi à Orléans. La situation est très dense dans la première partie de tableau, puisque, entre ce groupe de quatre équipes, et le 9e Niort, il n'y a que quatre points de différence.

Malgré des statistiques très largement en faveur du RC Lens (79% de passes réussies, 65% de possession, notamment en première période), les Sang et Or, jusqu'alors invaincus depuis huit rencontres toutes compétitions confondues, n'ont pu que s'incliner face à des Alsaciens plus réalistes.

Dès la 9e minute, Strasbourg ouvrait le score, à la suite d'une tête de Boutaïb détournée, que récupérait Grimm, en embuscade: un contrôle, une volée du droit et le tour était joué.
Les Alsaciens n'en restaient pas là et doublaient la mise, par Bahoken: sur un centre de Guillaume, l'ailier strasbourgeois envoyait la balle au fond des filets (31e).
Zoubir avait beau multiplier les bons ballons en direction des cages de Oukidja, rien n'y faisait et le compteur lensois restait désespérément au point mort.
Au retour des vestiaires, les Strasbourgeois ne s'estimaient pas rassasiés: Boutaïb avait même le ballon du 3-0 dans les pieds à la 50e mais c'était sans compter sur une superbe parade de Douchez. Et malgré, là encore, des initiatives majoritairement lensoises, c'était à nouveau les hommes de Thierry Laurey qui démontraient leur pragmatisme, sur un superbe but de Seka (70e) à la suite d'un corner tiré par Liénard. La Meinau exultait et ce n'était pas le penalty, sifflé à la 78e pour Lens et transformé par Lopez (3-1), qui changeait la donne.