Reims Deaux 082011
Lucas Deaux | AFP

Statut quo chez les leaders

Publié le , modifié le

Evincés de la place de leader au profit de Clermont la semaine passée, Reims avait repris provisoirement les commandes de Ligue 2, ce samedi, à la faveur d'une victoire de dernière minute face à Istres (2-1). Malheureusement pour les Chamenois, Clermont, en s'imposant 2-0 un peu plus tard au Havre, a repris place sur le fauteuil de leader. Battu 1-0 à Laval, Bastia reste 3e, devant Sedan qui, lundi, se rendra à Lens en clôture de cette 14e journée.

Battu le weekend dernier par son voisin messin et retombé du coup en 2e position, Reims abordait cette 14e journée de Ligue 2 avec une envie de revanche. Devant leur public du stade d'Auguste-Delaune, les Champenois, opposés à Istres, ont donc rapidement pris la partie à leur compte et ont ouvert la marque à la demi-heure de jeu par Ghilas, auteur de son 6e but depuis le début de la saison. Bien décidés à renouer avec le succès qui les fuit depuis le 23 septembre, les Provençaux ont réussi à recoller au score à l'heure de jeu grâce à une réalisation de De Préville (1-1 à al 57e). Mais alors que tout laissait croire que les deux équipes allaient en rester là, sur un nul, Reims, dans les arrêts de jeu, a obtenu un pénalty que Fauré a victorieusement inscrit (2-1 à la 90e+6). Au grand dam des Istréens qui s'enfoncent encore un peu plus dans les bas-fonds du classement. Pour Reims, ce succès, le premier depuis fin septembre, a permis de retrouver le statut de leader ... provisoirement.

Car un peu plus tard, Clermont, en déplacement au Havre, a fait respecter la logique en s'imposant 2-0 grâce à Alessandrini (34e) et Rivière (40e). Ce succès, après deux victoires et deux nuls, permet aux Auvergnats de conserver la tête du classement (27 pts). Sur la 3e marche du podium, pas de changement non plus. En dépit de son revers 1-0 à Laval, Bastia conserve sa place dans le trio de tête (22pts). Mais derrière, le danger se fait pressant. Sedan, 4e à égalité de points, aura l'occasion, lundi, en clôture de la 14e journée, de faire chuter le club de l'Ile de beauté en cas de victoire à Lens. Troyes, tombeur 2-0 de Nantes grâce à un doublé de Marcos (18e et 73e), a fait une jolie remontée et, 5e avec 22 pts, se montre également menaçant.

Dans les autres rencontres de la journée, la lanterne rouge Monaco a eu le mérite d'aller chercher un point alors qu'il semblait sur le point de s'enfoncer encore un peu plus. D'un geste sublime, Vahirua a en effet égalisé à la 86e minute pour l'équipe de Marco Simone, menée par Le Mans depuis la 70e minute. De son côté, Metz s'est donné un peu d'air en allant gagner à Boulogne (1-0). Amiens a fait carton plein face à Châteauroux (4-0) tandis que Tours s'est incliné à Angers. Un nouveau coup dur pour des Tourangeaux qui n'ont plus goûté à la victoire depuis plus d'un mois.

Isabelle Trancoën