Nancy joie
La joie des joueurs de Nancy | JEAN MARIE HERVIO / DPPI MEDIA

Statu-quo pour Nancy et Dijon

Publié le , modifié le

Nancy et Dijon ont conforté leurs positions en tête de la L2 en s'imposant vendredi lors de la 23e journée. Le leader Nancy a battu Clermont (3-1) alors que son dauphin Dijon est allé l'emporter à Créteil (1-0). Profitant du revers clermontois, Metz revient sur le podium à la faveur de sa victoire à Evian-Thonon (1-0). Nîmes gagne encore (2-1 face à Auxerre) et sort pour la première fois de la zone de relégation. Le Red Star, qui a partagé les points à Valenciennes (0-0) reste en embuscade .

Avec ces deux victoires, c'est le statu quo en tête de la L2: Nancy conserve la 1e place au classement avec 46 points, un de plus que Dijon. C'est au niveau du scenario que l'on a noté une différence entre Nancéiens et Dijonnais.Sur leur pelouse, les hommes de Pablo Correa, menés jusqu'à l'heure de jeu, ont fait preuve de caractère pour renverser la situation contre un concurrent direct pour la remontée en L1. La rencontre s'est d'abord résumée à une histoire de corners, Nancéiens et  Clermontois trouvant le chemin des filets de la tête: d'abord Gaëtan Laborde  (51e), puis Clément Lenglet (61e). Plus pressants, les Lorrains ont profité d'un coup du sort pour prendre  l'avantage: sur un coup franc, l'attaquant clermontois Famara Diedhiou, meilleur buteur de L2 (20 réalisations) a trompé son propre camp (75e). Le  troisième but de Junior Dalé (84e) est venu libérer tout Marcel-Picot.

Pour Dijon, la rencontre s'est soldée avec bien moins de buts, assurant  toutefois l'essentiel dans un déplacement compliqué à Créteil. Les Bourguignons ont pris l'avantage sur un penalty transformé par Jérémy  Bela à l'entrée du dernier quart d'heure, et n'ont guère été inquiétés par la  suite.

Derrière ce duo, Metz a mis fin à une série de quatre défaites en  déplacement pour reprendre sa place pour le podium de la L2. Les Messins ont été les premiers à frapper dans la soirée, avec la rapide ouverture du score de Christian Bekamenga à la 4e minute, d'une belle reprise  de volée dans la surface. Bekamenga avait déjà permis à Metz de s'imposer la  semaine dernière contre Créteil (2-1) avec un doublé. Dans la lutte pour le maintien, Nîmes poursuit son improbable remontée: sanctionnés de 8 points en début de saison dans l'affaire des matches présumés truqués, les Crocodiles se sont imposés dans le stade des Costières contre  Auxerre (2-1). Pour la première fois, ils ne sont plus rélégables, passant devant Crétezil et Sochaux, tenu en échec par Bourg-en-Bresse (1-1) .  

Christian Grégoire