Nîmes Sochaux
Les Crocodiles ont croqué les Lionceaux | Maxppp

Sochaux n'y arrive plus

Publié le , modifié le

Sochaux a concédé sa troisième défaite consécutive en Ligue 2, en s'inclinant (2-1) à Nîmes lundi soir dans le dernier match de la 25e journée. Alors qu'ils avaient la possibilité de revenir se mêler à la lutte pour la montée, les Sochaliens se sont trop souvent montrés attentistes jusqu'à se faire cueillir à l'ultime minute par des Nîmes plus actifs et volontaires.

C'est un succès logique pour les Gardois qui se sont créé deux fois plus d'occasions que leurs adversaires. En première période, sans arriver à trouver la faille, en particulier par Hsissane et  Mendy. Ce même Mendy qui, dès le retour des vestiaires donnait l'avantage à Nîmes en venant couper au premier poteau une belle ouverture de Robail. Les Nîmois ont ensuite continué de prendre l'ascendant, mais les Sochaliens ont tenté de faire feu de tout bois sur les ballons de récupération.

Sao notamment s'est plusieurs fois procuré des situations intéressantes. Après s'être heurté une première fois au gardien Michel, il a vu sa frappe trouver la barre, mais heureusement pour les Sochalien, Ekambi avait suivi et reprenait de la tête (1-1, 69e)  Les dernières minutes furent plus équilibrées, avec deux grosses occasions pour changer le cours du match. La première sur un relais Toko Ekambi et Loppy, mais le buteur sochalien enlevait trop son ballon. La deuxième, cette fois ci plus efficace, à l'avantage des Nîmois. Durant le temps additionnel, le rentrant Omrani adressait un centre parfait pour Nouri eseulé dans la défense de Sochaux, et qui ne se privait pas d'ajuster Pelé et de donner la victoire à ses couleurs.

Pour Sochaux, agité en coulisses par des négociations entre son propriétaire actuel, Peugeot et le groupe chinois Tech Pro Technology Development pour un éventuel  rachat du club, le salut peut passer par le terrain. Mais les Doubistes n'y arrivent plus et stagnent à la 7e place, désormais à quatre points du podium. Pour les Nîmois, cette victoire donne un peu d'air avec désormais 11 points d'avance sur la zone de relégation.

Christian Grégoire