Germain, Raggi, Monaco
Les Monégasques Raggi et Germain | FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

Sedan retarde la fête monégasque

Publié le , modifié le

Sedan a contraint Monaco au match nul à l'occasion de la 34e journée de Ligue 2 (1-1). Malgré un 17e match sans défaite, le club de la Principauté manque l'opportunité d'officialiser sa remontée dans l'élite chez des Sedanais qui gardent espoir dans la course au maintien.

Monaco pensait avoir fait le plus dur en ouvrant le score au stade Louis-Dugauguez. Formidables de combativité, les Sedanais se sont surpassés pour égaliser et empêcher les leaders de Ligue 2 d'entériner leur montée dans l'élite, deux ans après l'avoir quittée. Les défaites de Guingamp, 3e et d'Angers, 4e ce week-end, cumulées au match nul de Caen, 5e, offraient l'opportunité aux hommes de Claudio Ranieri de composter leur billet pour la Ligue 1. Invaincus depuis 16 matches et une défaite à Caen en décembre au coup d'envoi (9 victoires, 7 nuls), les Monégasques ont du mal à rentrer dans le match. Dix-neuvième à 6 points de Clermont premier non relégable, les Sedanais jouent crânement leurs chances.

Monaco pioche

Subasic doit s'employer pour mettre en échec Diaby (2e) puis Court (9e). Meilleure défense de l'antichambre de l'élite loin de ses bases (12 buts en 16 déplacements), l'ASM est dans le dur. Infranchissable derrière, le défenseur italien Andrea Raggi prend les choses en main et ouvre le score d'un superbe coup de tête croisée sur un coup-franc de Carrasco (0-1, 15e). Passeur décisif, le jeune portugais manque de doubler la mise dans la foulée (19e). Au lieu de sombrer, les Sangliers passent la surmultipliée. Tzavellas sauve sur sa ligne un lob de Diaby sur Subasic sorti à sa rencontre (21e). Le portier croate s'emploie encore sur une frappe de Ben Idir. Sur le corner, Pogba hérite du ballon au point de pénalty et ne manque pas l'occasion de faire trembler les filets d'une puissante reprise du gauche (27e).

La rencontre est engagée et Monsieur Cailleux doit souvent intervenir pour calmer les esprits. Absent en début de match, l'ailier argentin Ocampos sort de sa torpeur. D'une magnifique talonnade, il lance Dirar dans la surface ardennaise. Buteur, Florentin Pogba sauve les siens (41e). Dans le second acte le soufflet retombe et les occasions se font rares malgré une nette domination monégasque. Ocampos est maladroit, Germain invisible. Symbole de cette impuissance, Ocampos écope d'un carton jaune pour un geste d'énervement tout comme Dirar pour une vilaine faute. Peu sollicité, Perraud sort la parade qu'il faut à la dernière minute sur une puissante frappe de Carrasco. 

Sedan garde espoir

Invincibles depuis 4 matches (1 victoire, 3 nuls), Sedan n'a concédé que 2 défaites lors de ses 10 dernières sorties. A 5 points de Clermont, les troupes de Laurent Guyot peuvent croire au maintien. Opposés à Dijon, Nantes et Angers, trois candidats à la montée, les Ardennais n'auront pas la tâche facile lors des quatre derniers matches de la saison. La réception de Niort, 16e égalité avec les Clermontois, à l'occasion de la 36e journée, revêt une importance particulière pour eux. Brouillon en seconde période, Monaco devra montrer autre chose face à Caen lors de la prochaine journée pour officialiser sa remontée en Ligue 1. 

Jerome Carrere