Jean-Marc Furlan Troyes 102010
Jean-Marc Furlan | AFP - OLIVIER MORIN

Rêve de dauphin pour Clermont et Troyes

Publié le , modifié le

Le froid oublié, la Ligue 2 rattrape son retard. Pour le compte de la 23e journée, Troyes reçoit Guingamp alors que Clermont accueille Arles-Avignon, les deux équipes pouvant reprendre la 2e place à des Rémois qui ne joueront contre Laval que le 13 mars prochain. Et ces mêmes Lavallois rattrapent déjà un match en retard ce soir avec la venue de Metz. Derby du Nord dangereux pour Boulogne contre Lens, et que dire d'Angers-Monaco...

C'est la première marche, et il s'agit de ne pas la rater. Le froid ayant perturbé deux journées de championnat de Ligue 2 en plein coeur de l'hiver, les compteurs commencent à être remis à zéro. C'est l'occasion de retrouver l'espoir, en bas comme en haut du classement.

En bas, pour le compte de 22 journée, Monaco se rend à Angers, fort de deux matches sans défaite, ce qui constitue pratiquement sa meilleure série de la saison (hormis les 2 victoires et le nul au mois de janvier). Est-ce que l'ASM est pour autant sauvé ? Certainement pas. La victoire contre Laval et le nul à Sedan vendredi dernier ont donné du crédit au travail du groupe, surtout dans ces oppositions contre des équipes du haut de tableau. Mais la zone de relégation demeure leur positionnement au classement, et le déplacement à Angers revêt une importance considérable. Car les deux équipes ne sont séparées que par cinq points, et un succès monégasque relancerait totalement l'équipe pour éviter la descente. Mais les Angevins viennent également d'aligner trois matches sans défaite, et si la victoire les fuit en championnat depuis le début de l'année, cet affrontement sera dur pour les nerfs.

Ce sera également le cas du derby du Nord entre deux anciens pensionnaires de Ligue 1. A Boulogne, la venue de Lens, qui ne compte que six points d'avance sur les Boulonnais, premier relégables, ressemble à une finale. Les hommes de Pascal Planque ont accumulé sept matches sans victoire depuis le début de l'année 2012, et seulement deux nuls, ce qui rend leur situation particulièrement précaire. Les Lensois de Jean-Louis Garcia avancent, mais pas très vite. Une victoire et que des nuls, voilà leur bilan en ce début d'année civile. 

Laval encore dans le coup ?

Tous ces mal-classés aimeraient bien que les gros bras du championnat s'imposent en cette soirée. Car Arles-Avignon, 17e avec 4 points d'avance sur Monaco, se rend à Clermont avec l'espoir de revêtir les habits du dauphin de Bastia. Pour Michel Der Zakarian, la série de deux nuls après deux défaites doit trouver son épilogue dans son antre de Gabriel-Montpied, qui a déjà été dompté par l'équipe visiteuse à trois reprises cette saison. Mais si un nul peut offrir cette 2e place aux Auvergnats, les Troyens ont le même objectif, avec l'obligation de s'imposer lors de la venue de Guingamp. Jocelyn Gourvennec voit sa formation dans une situation comparable à celle des Clermontois, puisque les Bretons viennent d'enchaîner deux nuls et trois défaites.  A l'opposé, Troyes a retrouvé du souffle et des ressources en alignant trois victoires consécutives, dont deux à l'extérieur. Et seul Arles-Avignon est venu s'imposer au stade de l'Aube cette saison.C'est dire le défi qui attend les Guingampais.

Dernier match observé par les mal-classés, celui de Metz à Laval. Cet affrontement fleure bon les affiches de l'élite dans les années 80. Et la présence de Philippe Hinschberger, ancien capitaine lorrain désormais entraîneur des Lavallois, ajoute des liens entre ces deux clubs. Mais les Messins ne comptant que cinq longueurs d'avance sur le premier relégable, c'est plutôt vers le bas qu'ils sont obligés de regarder. Avec deux matches en retard à jouer, Laval dispose d'une chance unique de se relancer vers la zone plus attractive de la montée, pour y croire jusqu'à la fin de la saison. Mais il lui faut deux victoires. Premier acte ce soir.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze