Ligue 2 Sedan joueurs joie 012011
La joie des joueurs de Sedan | AFP - Anne-Christine Poujoulat

Resserrement en tête de la Ligue 2

Publié le , modifié le

Evian-Thonon-Gaillard, auteur d'un match nul (1-1) à Grenoble, conserve la tête du classement devant Dijon, victorieux 3-1 de Châteauroux, à deux points. Ajaccio (vainqueur à Boulogne 1-0), Sedan (3-1 contre Metz) et Le Mans (3-0), restent dans la course. En bas de tableau, Nantes s'incline à Clermont (2-1) mais Nîmes (2-2 contre Reims) n'en profite pas totalement. Vannes (0-3 à Angers), semble condamné comme Grenoble.

Quelques enseignements peuvent être tirés de cette 34e journée de L2 même si le suspense reste entier pour savoir qui va monter et quelle équipe accompagnera Vannes et Grenoble en National, les deux clubs étant a priori relégués. Commençons par la lutte pour l'accession en Ligue 1. Evian, tenu en échec à Grenoble (1-1, Sagbo égalisant à un quart d'heure de la fin après l'ouverture du score signé Mandrichi, 31e), garde les commandes mais voit revenir tous ses dauphins. Au premier rang desquels Dijon. Avec un nouveau but de l'inévitable Chilien Ribas (70e sur penalty, son 20e but de la saison ce qui en fait le meilleur buteur), les Bourguignons ont arraché un succès précieux (3-1) contre Châteauroux qui menait pourtant 1-0 grâce à Bergougnoux (9e). Sankharé (89e) et Courgnaud (91e) ont fait la décision dans le "money time". 

Metz dans le rouge

Juste derrière, Ajaccio, Sedan et Le Mans se sont offerts de belles prestations. Les Corses sont allés s'imposer 1-0 sur la pelouse de Boulogne sur un but de Lasne. Les Sangliers ont battu Metz (3-1) devant 10 000 personnes grâce à des buts signés Court, Oliveira et Allart tandis que les Sarthois ont maté Tours (3-0) avec des réalisations signées Helstad, Cissé et Lamah. Près de 15 000 personnes avaient pris place au MMArena pour ce "match des rillettes".

En queue de classement, la messe est dite pour Vannes, défait 3-0 à Angers, et pour Grenoble. A moins d'un miracle, ces deux clubs rejoindront le National la saison prochaine. Reste à savoir qui sera le dernier club à monter dans la charrette. Troyes (qui a gagné 2-1 au Havre) et Laval (vainqueur 1-0 à Istres) peuvent souffler. Battu 2-1 à Clermont, Nantes ne peut pas en faire autant. Les Canaris peuvent remercier Sedan (2-1 contre Metz). Ils conservent cinq longueurs d'avance sur les Lorrains, premiers relégables. Nîmes, auteur d'un match nul (2-2) contre Reims, ne possède qu'un petit point d'avance sur les Grenats. La lutte s'annonce âpre pour les quatre ultimes journées.