Reims-Troyes
. | Maxppp- Jérôme Bruley

Reims s'invite sur le podium de L2

Publié le , modifié le

Reims a fait la bonne affaire en s'imposant face à Troyes (2-0) lundi en match de clôture de la 19e journée de ligue 2. Grâce à ce succès, le 8e en neuf matches à domicile, les Rémois s'emparent de la 2e place du classement, alors que les Troyens qui pouvaient s'adjuger le titre de champion d'automne ont encore manqué une occasion de se mêler aux premiers rôles.

Les Rémois, qui devaient absolument s'imposer dans ce derby champenois pour remonter sur le podium, l'ont emporté en faisant preuve d'initiative face à des Troyens trop attentistes. Après des tentatives d'Oudin (13) et Baldé (15), la troisième occasion était la bonne pour les Rémois: Baldé reprenait de la tête un centre de Diego Rigonato et ouvrait le score logiquement (1-0, 24e).

Devant une belle assemblée (14.000 spectateurs) le Stade de Reims assommait l'Estac peu avant la mi-temps en creusant l'écart: Baldé éliminait Jimmy Giraudon et centrait en retrait pour Oudin, dont la reprise du plat du pied finissait dans le petit filet (2-0, 41). Après la pause, Troyes tentait de réduire le score tandis que Reims s'arrêtait de jouer. Les Aubois auraient mérité de marquer mais ont manqué de réalisme, à l'image de Samuel Grandsir, qui butait sur Johann Carrasso (70e) ou d'Adama Niane, qui ne cadrait pas sa tête sur un centre de son capitaine Benjamin Nivet, qui fêtera ses 40 ans le 2 janvier (77e). Enfin, Mour Paye, tout juste entré en jeu, était lui malchanceux puisque sa frappe lointaine s'écrasait sur la transversale (82e).

Les joueurs de Michel Der Zakarian, qui ont confirmé qu'ils étaient intraitables à domicile cette saison, sont désormais deuxième de L2 avec 33 points, à deux longueurs du leader breton. Ils peuvent préparer la phase retour dans les meilleures conditions. Quant aux Troyens, qui avaient plutôt bien débuté le championnat, mais qui stagnent depuis quelques semaines, ils vont pouvoir profiter de la trêve pour retrouver un second souffle. 

Christian Grégoire