Reims gaspille

Publié le , modifié le

Reims n'a pas réussi à enchaîner une sixième victoire consécutive à domicile en concédant le nul (1-1) contre Le Mans, mais conserve toutefois la tête du classement de Ligue 2 à l'issue de la 12e journée. Les Champenois restent toutefois à la merci de Clermont qui, avec deux longueurs de retard seulement, peuvent prendre les commandes en cas de victoire samedi (14h30) à Istres.

A Auguste-Delaune, les hommes d'Hubert Fournier avaient pourtant ouvert le score par Fortes (34) avant de se faire reprendre juste après la pause par Ouali (47). Les Manceaux, repliés dans leur camp, ont ensuite tenu bon en défense et s'ils restent toujours relégables (19e), peuvent se satisfaire de ce résultat. Une semaine après les graves incidents à Furiani qui ont émaillé la fin du match contre Lens, Bastia n'a pas brillé contre Amiens (1-1) et descend du podium (4e), à cinq points de Reims.

Le Havre a, lui, profité du surplace en haut pour prendre la 3e place, à trois longueurs de la tête, à la faveur de sa belle prestation contre Châteauroux (3-0). Chez les poids lourds de L2, Monaco et Lens, le moteur est toujours cassé. Les premiers, humiliés par Guingamp (0-4) la semaine passée, ont livré un match terne contre Tours (0-0), qui aurait mérité bien meilleur sort en Principauté. Les joueurs de Marco Simone restent logiquement lanterne rouge. Les seconds ont enregistré un cinquième match sans victoire -le 3e à domicile- après leur défaite (2-0) contre Guingamp et traînent leur peine au 15e rang. En revanche, les Bretons en sont à quatre matches sans défaite (trois victoires), sans encaisser de but, et poursuivent leur remontée (7e). Angers (10e) a vécu un calvaire à domicile contre Sedan (3-1), un concurrent direct pour le haut du tableau qui grimpe à la 5e place. Troyes (6e) s'est rapproché de la tête grâce à sa victoire face à Metz (1-0). En milieu de tableau, Laval s'est imposé face à Arles-Avignon (2-1). Nantes (9e), en déplacement à Boulogne lundi (20h30) en clôture de la journée, essayera de coller avec le quintet de tête.

AFP