Le Stade de Reims
Les Rémois Florent Ghisolfi (de face) et Odair Fortes (de dos) | MAXPPP - PHOTOPQR-L'UNION DE REIMS-Christian LANTENOIS

Reims-Clermont pour la place de dauphin

Publié le , modifié le

Le vainqueur du match décalé de la 31e journée de Ligue 2 entre Reims (2e) et Clermont (4e) prendra la deuxième place, derrière le leader Bastia et devant Troyes (3e), remonté sur le podium grâce à sa victoire contre Le Havre (1-0). Dans ce choc, c'est bien Clermont qui a la pression. Le club auvergnat, pourtant solide leader entre fin octobre et fin janvier, n'a depuis remporté qu'un match en neuf rencontres de championnat. C'était lors de journée précédente.

"La victoire contre Le Havre nous a fait du bien, après deux mois sans gagner, on se posait beaucoup de questions, c'était difficile psychologiquement pour les joueurs", a souligné l'entraîneur Michel Der Zakarian. Il nous manque encore quatre ou cinq victoires, et on est dans la même situation que les équipes qui sont à la lutte avec nous au classement, que ce soit Reims, Troyes ou Sedan...

"On va à Reims pour gagner, c'est un match important, et la pression va être sur eux aussi, ajoute-t-il. Même s'ils ont gagné leur dernier match à la maison, ce sera difficile pour eux. On est dans l'obligation d'aller faire un résultat là-bas pour ne pas qu'ils nous décrochent, en sachant qu'en cas de victoire, on les dépasse au classement".

Fournier: "phase décisive"

Son homologue rémois Hubert Fournier a pour sa part essayé de desserrer la pression. "Nous abordons la phase décisive de notre calendrier avec les réceptions de Clermont puis de Troyes, a noté le technicien. Clermont sait tenir un résultat à l'extérieur, c'est une équipe très difficile à jouer. J'espère que mes joueurs ne seront pas crispés par l'enjeu. Nous avons quelques certitudes dans notre jeu, à nous de les appliquer. Ce match est important, sans être décisif. Il en restera sept derrière à gagner..."

"Clermont va nous attendre pour placer des contres, croit savoir l'attaquant Floyd Ayité. Peu importe l'adversaire, à cet instant de la saison, nous devons croire en nos qualités, en notre fonds de jeu. Ce n'est pas un hasard si nous sommes toujours restés sur le podium depuis le début."

Grégory Jouin @GregoryJouin