Quand le président de Nîmes appelait à "la raison" pour ne pas "déraper"

Interpellé comme neuf autres présidents et entraîneurs de Ligue 2 ce mardi matin, Jean-Marc Conrad, président du Nîmes Olympique, est soupçonné d'avoir arrangé plusieurs matches de la saison 2013-2014 pour se maintenir. Thierry Vildary l'avait rencontré le 9 septembre dernier. "Il faut que la raison soit au moins aussi importante que la passion (...) sinon on risque à tout moment de déraper", expliquait-il alors.

Publié le , modifié le