Le nouvel entraîneur de l'En Avant Guingamp, Patrice Lair
Le nouvel entraîneur de l'En Avant Guingamp, Patrice Lair | AFP - Filippo MONTEFORTE

Patrice Lair à Guingamp, Christophe Pélissier à Lorient

Publié le

Après chacun un échec cette saison, Guingamp et Lorient ont trouvé leur nouvel entraîneur pour atteindre leur objectif commun: remonter en ligue 1. L'En Avant, relégué en L2, a donc trouvé en Patrice Lair, l'ancien coach des équipes féminines de l'OL et du PSG, le successeur de Jocelyn Gourvennec. A Lorient, pour prendre la suite de Mikaël Landreau, c'est Christophe Pélissier qui a été choisi, abandonnant le club d'Amiens.

Incapable de se maintenir en Ligue 1, Guingamp a rejoint en Ligue 2 Lorient, incapable de monter en Ligue 1. Les échecs de chacun des entraîneurs leur a coûté leur siège sur le banc. Et le même jour, les deux clubs ont officialisé leur successeur.

A Guingamp, Jocelyn Gourvennec a laissé sa place à Patrice Lair. A 57 ans, le natif de Saint-Brieuc retrouve une équipe, lui qui avait quitté le club de Niort en décembre dernier. Ses heures de gloire, il les a connues à Lyon, avec l'équipe féminine qu'il a menée à la conquête de sa première Ligue des Champions en 2011. Il n'aura pas la même réussite au PSG, puisqu'il échouera en finale de cette compétition lors de sa 1re saison à Paris (face aux Lyonnaises). Homme "réputé pour sa rigueur et son fort caractère", Patrice Lair a signé un contrat de deux ans, plus une année optionnelle.

A Lorient, c'est la non-montée qui a causé un changement de technicien. Mikaël Landreau avait vu son contrat lui-aussi résilié à l'amiable à la fin de la saison régulière. Les Merlus avaient raté la marche pour les barrages en raison d'un goal-average inférieur à celui de Lens. Pour retrouver l'espoir de revenir dans l'élite, Loïc Féry, le président lorientais, a jeté son dévolu sur Christophe Pélissier, ancien coach d'Amiens. Arrivé en 2015 en Picardie, Pélissier a fait monter Amiens de National en Ligue 2. Dès la saison suivante, il a amené le club en Ligue 1, une première dans l'histoire de l'ASC, qui est parvenu à se maintenir dans l'élite lors des deux dernières saisons.

Selon Christophe Pélissier, le FC Lorient "est un club qui possède d'excellentes installations, un effectif de qualité et un projet de formation cohérent. Je suis heureux et fier de rejoindre les Merlus aujourd'hui. Le challenge proposé par les dirigeants lorientais est excitant et je suis prêt à la relever", a-t-il déclaré. Loïc Féry a souligné le bon parcours réalisé par Christophe Pélissier en Picardie. "Ses dernières prouesses à Amiens illustrent son sens de l'effort et son savoir-faire pour mener collectivement les hommes au combat. En pleine dynamique, après des expériences réussies, il rejoint notre volonté de construire un projet sportif qui fédère les Lorientais autour du club", a-t-il dit.