Pascal Dupraz
Pascal Dupraz | AFP - JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN

Pascal Dupraz reprend du service à Caen

Publié le , modifié le

Le Stade Malherbe de Caen a officialisé la venue de Pascal Dupraz en tant qu'entraîneur. L'ancien coach de Toulouse et Evian TG remplace Rui Almeida qui a quitté le club normand après un début de saison très compliqué. La tâche de Dupraz s'annonce tout aussi complexe, Caen pointant actuellement en 17e position du championnat de Ligue 2. Alors que les noms de Franck Passi, Frédéric Hantz ou Patrice Garande circulaient, c'est finalement l'entraîneur de 57 ans qui a été choisi.

Cela faisait plus d'un an que Dupraz n'avait pas officié sur un banc. Parti de Toulouse en janvier 2018 après de sérieux ennuis de santé et des résultats médiocres, l'ancien entraîneur d'Evian s'était depuis reconverti en consultant et donnait des conférences en management. L'ancien attaquant a signé un contrat de deux ans, plus une année en option. Le natif d'Annemasse qui s'était fait notamment remarqué lorsqu'il avait porté le club d'Evian Thonon-Gaillard jusqu'à une finale de Coupe de France lors de la saison 2012-2013.

"Ni un pompier, ni un coup médiatique"

"Pascal Dupraz dispose d’aptitudes en tant qu’entraîneur qui ne sont plus à prouver. De plus, on ne peut que louer ses qualités humaines. Nous avons tous hâte de travailler avec lui !", a indiqué le président du Stade Malherbe, Fabrice Clément. "'est un entraîneur de Ligue 1 qui vient à Caen. Ce n'est ni un pompier, ni un coup médiatique pour nous. C'est la bonne personne", a-t-il expliqué en conférence de presse. Dans ses valises, Dupraz a emmené son adjoint Stéphane Bernard et son préparateur physique Baptiste Hamid.

Objectif Top 5

Avec son sens de la formule, Dupraz a d'ores et déjà posé ses marques. "Je suis venu entraîner un club de L1 qui est temporairement à l'étage en-dessous", a-t-il lâché. "Je veux donner du plaisir aux supporters, même si on ne gagne pas tous les matches. Il faut que le public se régale, que ce soit vivant", a annoncé le nouveau coach de Caen. "Cette équipe vaut mieux que la 17e place. La première de mes missions, c'est de lui redonner confiance", a-t-il ajouté, précisant qu'il cette saison peut permettre au club d'ambitionner les cinq première places". Premier test, dès vendredi lors de la réception de Châteauroux lors de la 10e journée du championnat.