Douchez
Nicolas Douchez est en garde à vue pour violences conjugales. | STEPHANE ALLAMAN / Stéphane ALLAMAN / DPPI

Nicolas Douchez sera jugé pour "violences en état d'ivresse"

Publié le , modifié le

Le gardien du RC Lens Nicolas Douchez, placé en garde à vue hier après une altercation violente avec sa compagne, sera jugé pour "violences en état d'ivresse", selon une source judiciaire. Les premières informations rapportaient que l'ancien joueur du PSG était alcoolisé et que la victime se plaignait de douleurs à la tête et présentait des abrasions aux genoux. Elle a refusé les soins proposés et a déposé plainte. La garde à vue a été prolongée.

Le gardien du RC Lens (L2) Nicolas Douchez, placé en garde à vue jeudi, sera convoqué devant le tribunal correctionnel de Paris pour "violences en état d'ivresse", a-t-on appris vendredi de source judiciaire. Le joueur de football professionnel du Racing Club de Lens a été arrêté jeudi matin à son domicile dans le 16e arrondissement de Paris pour avoir violemment frappé une femme.

"En état d'ivresse, il a été placé en garde à vue", selon une source proche du dossier. La victime, âgée de 27 ans, qui se plaignait de douleurs à la tête et présentait des abrasions aux genoux, a refusé les soins proposés et a déposé plainte, selon cette source, qui précise qu'une confrontation entre le joueur et la victime doit avoir lieu vendredi.

Eric Sikora surpris

Interrogé vendredi en conférence de presse d'avant-match, l'entraîneur du RC Lens (L2) Eric Sikora a déclaré qu'il n'avait "jamais eu de soucis" avec Nicolas Douchez, le gardien du club interpellé jeudi matin pour "violences conjugales" et dont la garde à vue a été prolongée vendredi. "C'est quelqu'un avec qui j'ai des bonnes relations. Je n'ai jamais eu de soucis à l'entraînement. Après dans la vie en dehors, je ne suis pas avec lui, je ne sais pas ce qu'il fait. Je n'ai pas de traceur pour suivre les joueurs en dehors des entraînements et des matches...", a expliqué Sikora qui a remplacé Alain Casanova le 21 août.

"C'est dommage que ça arrive"

"Une procédure est en cours concernant Douchez. C'est dommage ce qui arrive (...) Je n'excuse pas mais j'attends de savoir ce qu'il s'est vraiment passé. Et si ça s'est vraiment passé, c'est grave. J'attends d'avoir sa version. Il y a la version de l'autre personne. J'attends avant de me prononcer", a affirmé le technicien artésien "Aujourd'hui, on n'est surpris de rien dans ce monde. Le football est le reflet de la société", a-t-il estimé, avant de conclure, un brin énervé: "Mon but, c'est le foot, l'équipe, le match de Châteauroux. Je ne suis pas là pour parler de Douchez. Si vous êtes venus parler de ça, je vous laisse et je m'en vais. Moi je n'ai pas d'infos."

AFP