Marvin Esor (Clermont) conteste le ballon à Lucas Deaux (Nantes)
Marvin Esor (Clermont) conteste le ballon à Lucas Deaux (Nantes) | FRANK PERRY - AFP

Nantes se complique les choses

Publié le , modifié le

Nantes s'est sérieusement compliqué les choses dans la perspective de la montée en s'inclinant sur sa pelouse (1-0) face à Clermont lundi dans le dernier match de la 35e journée de Ligue 2. Fébriles et visiblement peu inspirés, les Nantais n'ont pas su résister à l'envie d'une équipe clermontoise en survie et qui avait un besoin impérieux de points. Avec ce revers, le club nantais est loin d'être certain de rejoindre l'élite puisqu'il ne compte que trois points d'avance sur Caen (4e) et Angers (5e) bien décidés également à se mêler à la lutte.

Les Nantais ont cruellement manqué de précision et de percussion, et ont été cueillis à froid par des Auvergnats bien organisés dont on sentait qu'ils avaient à coeur de réussir leur sortie, sachant qu'ils n'avaient plus guère avoir d'occasions de briller. Les hommes de Régis Brouard marquaient le but décisif  grâce à une tête de Capelle sur un coup franc déposé par Salibur (24e). Les Nantais venaient pourtant de se créer juste auparavant une énorme double occasion par Djordjevic et Cissokho (23).

Mais ceux-ci n'ont pas trouvé le chemin des filets, comme ensuite Deaux (31e), Aristeguieta (37e, 83e), Bessat (45e), puis Veigneau (74e) et Pancrate (79e) dans une fin de match au cours de laquelle les joueurs du FCNA ont pourtant fait le siège du but de Farnolle, très en verve. Mais ils ont été trop brouillons, ont accumulé les mauvais choix, et se sont montrés maladroits dans la zone de vérité, avant de sortir la tête basse sous les sifflets de  leur public.

Les Canaris ne sont pas sereins

Les Canaris, qui avaient concédé le nul lors de leurs deux précédentes sorties à La Beaujoire (face à Monaco puis Auxerre,se préparent à une fin de saison sous tension, alors qu'ils avaient la possibilité de  s'octroyer une marge de manoeuvre pour la fin de la saison. L'opposition de la journée à venir lundi prochain entre Caen et Nantes vaudra son pesant d'intérêt, d'autant que les hommes de Der Zakarian n'ont pas été très convaincants dans le jeu, ce qui n'est pas fait pour les rassurer, avant d'aborder la dernière ligne droite du championnat. 

Si les Canaris ne font pas une bonne affaire, en revanche les Auvergnats, prennent trois points précieux qui leur permet de s'extirper de la zone de relégation.

Christian Grégoire