Nantes - Monaco 1997 (Raynald Pedros prend le dessus sur Franck Dumas)
Nantes - Monaco 1997 (Raynald Pedros prend le dessus sur Franck Dumas) | FRANCK PERRY / NOSOURCE / AFP

Nantes-Monaco, dans l'anonymat

Publié le , modifié le

Le FC Nantes affronte l'AS Monaco samedi à La Beaujoire pour ce qui aurait dû constituer le choc de la 15e journée de Ligue 2. Mais les Canaris vivotent à ce niveau depuis trois saisons et les Monégasques découvrent avec effroi ce championnat où le jeu passe après le combat. Pourtant, ce sont bien deux des meilleurs clubs de l'hexagone qui manquent cruellement à l'élite.

Il y a 27 ans, Nantes-Monaco constituait l'affiche du premier match de football diffusé sur Canal +. Une rencontre de prestige entre deux des meilleurs clubs de l'époque et entre deux écoles de football. Pour ceux qui ont moins de 12 ans, un Nantes-Monaco ne parle pas de la même façon qu'un Marseille-Bordeaux. Il s'agit pourtant d'un duel entre deux clubs qui n'ont rien à faire dans l'antichambre de la Ligue 1, de part leur histoire et leur potentiel.

Nantes-Monaco, c'est quinze titres de champion (8 pour les Jaunes) et huit Coupe de France (5 pour l'équipe de la Principauté), une tradition de beau jeu aujourd'hui malmenée, des noms ronflants qui ont illuminé la Division 1 (Glen Hoddle, Japhet N'Doram, Vahid Halilhodzic, Marcelo Gallardo, Viorel Moldovan, Fernando Morientes…), et deux centres de formation performants qui ont offert aux Bleus (notamment) Lilian Thuram, Didier Deschamps, Marcel Desailly, Thierry Henry, David Trézeguet, Christian Karembeu et Emmanuel Petit, tous sacrés en 1998. 

Grandeur et décadence

Qui a oublié le Nantes de 1995 qui termina la saison avec une seule défaite au compteur après avoir écrasé la concurrence et notamment le Paris-Saint-Germain un soir de janvier dans un Parc des Princes médusé ? Qui ne se souvient pas du Monaco flamboyant de 2004 qui atteignit la finale de la Ligue des champions après avoir écarté le Real Madrid ou Chelsea ? Qui omet que ces deux clubs se situent juste derrière Saint-Etienne et Marseille au palmarès tricolore ? Si l'ASM possède des moyens supplémentaires et un palmarès un peu plus fourni avec une Coupe de la Ligue en plus et deux finales européennes, les deux clubs se ressemblent jusque dans leur descente aux enfers.

Personne ne croyait la chose possible mais Nantes et Monaco évoluent bien en Ligue 2 aujourd'hui. Et ils ne donnent pas l'impression de pouvoir remonter au printemps prochain. Les Canaris, qui sont descendus pour la première fois depuis 44 ans en 2007, étaient revenus en L1 dans la foulée avant de rechuter, faute d'un recrutement efficace et de dissensions internes. Les Azuréens, qui ont craqué en mai dernier, espéraient revenir au plus vite en haut de l'affiche. Ils se trainent pour le moment en queue de peloton (11 points), à distance respectable des équipes de tête (27 pts). Ni Monaco ni Nantes (9e, 19 pts) ne semblent taillés pour monter sur le podium à l'issue de ce championnat qui ne fait aucun cadeau aux anciens ténors. La preuve ? Le RC Strasbourg, champion de France 1979 et aujourd'hui en CFA2, n'est-il pas tombé encore plus bas ?

francetv sport @francetvsport