Cissokho contre Babiloni et Mandanne
Cissokho face à Babiloni et Mandanne | Maxppp

Nantes manque l'occasion

Publié le , modifié le

Nantes a laissé passer l'occasion de venir talonner le leader de Ligue 2 Dijon en concédant le nul contre Guingamp (1-1) lundi soir en match de clôture de la 7e journée. Dans les autres rencontres, un peu plus tôt, Angers a battu Le Havre (3-1) et le Gazelec Ajaccio a signé sa première victoire (0-1) sur la pelouse de Nîmes.

Les Nantais avaient une belle carte à jouer à la Beaujoire dans un semblant de derby entre deux formations qui avaient affiché leurs ambitions en début de saison. Les Canaris restaient sur un faux-pas à Arles-Avignon et devaient reprendre leur marche en avant pour rester dans le haut du tableau. Une victoire leur aurait permis d'accrocher la deuxième place et de faire le plein de confiance pour la suite. Mais face à une accrocheuse formation guingampaise, les Nantais pourtant habitués des fins de matches à leur avantage, n'ont pas pu cette fois faire la différence. La faute à un excès de précipitations et à quelques lacunes dans les derniers gestes. Pourtant, les joueurs de Guingamp avaient été cueillis à froid par un but de Gakpé d'un tir en pleine lucarne à la reprise d'un centre en retrait de Pancrate (2e). Mais loin d'être découragés, les visiteurs se sont rués à l'assaut du but des Canaris qui, au contraire, subissaient et ne réagissaient que par à-coups.

Angers à hauteur de Nantes

Ainsi, deux minutes plus tard, un ballon de Yatabaré a filé entre les jambes du gardien nantais Riou, tout heureux de voir le poteau lui renvoyer la balle. Pour n'avoir pas su "tuer" le match en première période, Bessat ratant deux énormes occasions, Nantes a été logiquement rejoint par Guingamp. Un coup franc astucieux d'Atik des 35 m a trouvé la tête de Yatabaré, très remuant et le Guingampais le plus dangereux du match (50e).

Angers se replace également à la hauteur de Nantes à la faveur de sa large victoire sur une équipe havraise bien empruntées.Ravet, Keserü et Gomez ont été les buteurs angevins. Belle Havre 3 à 1 alors que le Gazélec Ajaccio a signé sa première victoire de la saison en allant l'emporter 1 à 0 à Nîmes, pour délaisser la zone de relégation (17e) et abandonner la lanterne rouge à Tours.

Michel Der Zakarian (entraîneur de Nantes): "On monte sur le podium, même si c'est pour une meilleure différence de buts. On avait bien entamé la rencontre, malheureusement on a souffert par la suite devant la maîtrise collective de notre adversaire. On a deux occasions juste avant, que l'on ne concrétise pas. Sinon, c'est plié. C'est dommage de prendre ce but sur coup de pied arrêté, car nous n'avons pas concédé beaucoup d'occasions. Dans l'ensemble, on a du mal à récupérer la balle, et quand on a su le faire, on l'a mal utilisée. Les points perdus, il faudra aller les chercher au Havre."

Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Guingamp): "C'est un match nul qui me semble assez logique. Nous avons eu la maîtrise du ballon. Ce but nantais d'entrée les a mis dans une configuration qu'ils apprécient, à savoir laisser le ballon, attendre et contrer, avec un Djordjevic qui reste une menace permanente. On a fait une course poursuite avec beaucoup de passes, afin de ne pas sauter les lignes. Il nous a manqué ce petit but. J'étais déçu de rentrer au vestiaire en étant mené. J'avais peur de revivre le scénario de l'an dernier (0-4). A l'arrivée, c'est notre meilleur match à l'extérieur, avec beaucoup de liant et de maîtrise. Si ça veut nous sourire sur le rush de Imbula Wanga, on peut même gagner."