nantes
Les Canaris du FCNA | JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Nantes et Guingamp décrochent leur billet

Publié le , modifié le

Le verdict est tombé en Ligue 2 vendredi à l'issue de la 37e journée. Quatre ans après sa relégation, Nantes a gagné son billet pour un retour dans l'élite en s'imposant (1-0) face à une équipe de Sedan, qui était déjà condamnée. Guingamp, de son côté, qui attendait ce retour depuis neuf ans, l'a emporté in extremis (1-0) face à Ajaccio, également déjà renvoyé à l'étage inférieur, ce qui lui suffit pour assurer la montée puisque derrière, Caen n'a pas fait mieux qu'un nul à Châteauroux (2-2) et Angers a baissé pavillon à domiclile devant Tours (0-1). Monaco a célébré son titre sur sa pelouse en s'imposant (2-1) face au Mans, désormais relégable après la victoire de Laval au Havre (2-1).

La Beaujoire libérée

Après quatre saisons qui ont paru très longues à l'un des clubs les plus huppés du football hexagonal, le FC  Nantes, huit fois champion de France, a assuré son accession en L1 râce à une  difficile victoire à domicile contre Sedan (1-0). Les Canaris, qui ne peuvent plus être rejoints par Angers et Caen, huit  longueurs derrière, ont pourtant souffert, comme ces dernières semaines, lors  desquelles ils ont montré quelques signes de fébrilité et de nervosité.
Lucas Deaux a également compliqué la tâche de ses partenaires en se  faisant exclure dès la 5e minute pour s'être frictionné tête contre tête avec  Pinteaux, averti sur l'action. Mais, face à une équipe de Sedan déjà reléguée, le FCN, sur le podium  depuis la 11e journée, n'a cette fois pas gâché une nouvelle balle de match,  comme il y a deux semaines contre Clermont (0-1).  Et après un tir de Birama Touré détourné par Perraud (10e) et une tête de  Bessat sur le poteau (22e), le meilleur buteur du club Djordjevic (18 buts) a  libéré le peuple jaune en délivrant un centre dévié dans ses propres filets par  Florentin Pogba (60e). La Beaujoire a ensuite tremblé sur quelques velléités ardennaises, mais la meilleure défense du Championnat (27 buts, ex aequo avec Caen) a  fini par tenir pour décrocher sa première victoire à domicile depuis trois  rencontres, mais celle s'est révélée la plus importante de la saison. Les 37.000 spectateurs nantais pouvaient alors exulter.

L'En-Avant ne rate pas l'occasion

Pour Guingamp, qui rencontrait Ajaccio à Gugeugnon, ce fut aussi très laborieux. Sans doute crispés par l'enjeu, les Guingampais nont pas pu, jusqu'aux  arrêts de jeu de la 2e période, maîtriser leur sujet face à une formation corse  appliquée qui aurait pu mener, après s'être offertes trois grosses occasion alors que l'En-Avant se montrait plutôt timide. Pourtant, les Bretons faisaient le break décisif en totue fin de rencontre (90e) sur un tête de Manganne reprenant un corner de Giresse. Les supporteurs guingampais portés par l'euphorie envahissaient alors le terrain, signifiant ainsi leur délivrance après un si longue période de purgatoire.    

Le Mans dans la tourmente, Monaco champion

Angers a dû se résigner à abandonner ses dernières chances en s'inclinant (1-0) sur  sa pelouse face à Tours. Gherieni (83) a donné la victoire aux  Tourangeaux, peu  après que l'attaquant angevin El Jadeyaoui ait manqué un penalty. Dijon, qui étaita ussi encore en course pour la montée, a également perdu (3-2) à domicile, contre Arles-Avignon, où Caceres a marqué un triplé.
Dans le bas de tableau, Niort a assuré son maintien en battant Nîmes (2-0)  avec des buts en seconde période de Roye et Lafourcade. Clermont s'est également maintenu en ramenant le nul (1-1) d'Auxerre.  Bettiol a répondu à l'ouverture du score auxerroise de Ntep.

Laval a ramené une précieuse victoire du Havre (2-1) et sort de la zone de  relégation. Gamboa,et Vialle ont inversé la tendance après  l'ouverture du score de Mesloub. Les Lavallois auront besoin d'un match nul lors de la dernière journée, à  domicile contre Châteauroux, pour assurer leur maintien. Puisqu'ils peuvent profiter de la défaite du Mans, très mal embarqué, qui est tombé dans la zone de relégation avec ce revers à Monaco. Touré et Germain ont assuré le succès de l'équipe de la Principauté qui a décroché le titre de champion de France.  

Christian Grégoire