Nancy est en Ligue 1
Les joueurs de Nancy sont en Ligue 1 ! | PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Nancy s'impose face à Sochaux et retrouve officiellement la L1

Publié le , modifié le

L’AS.Nancy-Lorraine a atteint son objectif en s’imposant lundi face à Sochaux en match de clôture de la 35e journée de L2 : valider son billet pour revenir en Ligue 1 trois ans après l’avoir quittée.

Avec un goal-average hyper-favorable par rapport à leurs concurrents directs, les Nancéiens avaient déjà un pied et demi dans l’élite avant même cette rencontre. Mais dans un stade Marcel-Picot plein à craquer et prêt pour la fête, les joueurs de Pablo Correa ont tenu à être à la hauteur de l’événement. Ils ne se sont pas contentés de prendre le point du match nul qui leur aurait pourtant suffi. Ils ont tout fait pour s’imposer et leur succès est d’ailleurs amplement mérité au vu de la physionomie de la rencontre.

Maîtrise lorraine

Ce n'était pourtant pas facile a priori, car les Sochaliens ne sont pas encore sauvés et ne venaient pas en Lorraine en victimes expiatoires. Malgré tout, les Nancéiens ont montré leurs intentions dès l’entame, avec une grosse occasion sur une tête de Robic repoussée par Werner le portier sochalien. Si les Doubistes répliquaient par Gibaud butant sur le gardien Ndy Assembe, ce furent bien les Lorrains qui débloquèrent rapidement la situation grâce à leur capitaine Clément Lenglet reprenant victorieusement un corner tiré par Pedretti (12e). L’ancien auxerrois et marseillais s’affirmait d’ailleurs encore une fois comme le maître d’œuvre de l’équipe lorraine.
Une expérience utile pour permettre à l’ASNL de continuer à maîtriser son sujet. Dans une seconde période un peu moins intense, et où les occasions se faisaient plus rares, surtout du fait de fautes techniques inhabituelles pour deux équipes fatiguées, il fallait garder la tête froide et ne pas perdre ses moyens face à l’enjeu qui se profilait pour une équipe de Nancy parfois fébriles.

La victoire et la joie

Alors que les Nancéiens poussaient en fin de match pour embellir un peu le score, notamment avec une grosse occasion de Busin repoussée in extremis par Werner, les Sochaliens s’épuisaient en ayant le plus grand mal à ressortir le ballon ; malgré plusieurs changements manifestement offensifs d’Albert Cartier, ils ne parvenaient pas à mettre vraiment leurs adversaires en danger et devaient finalement rendre les armes ; ce qui n’est pas une très bonne opération pour eux puisqu’ils restent 16e au classement et premiers non-relégables.
Pour l’AS.Nancy-Lorraine, cette petite victoire sans grand relief prenait malgré tout des allures de triomphe. Elle permettait au club de concrétiser le projet mis en place dès sa relégation en 2013 : celui de remonter à court terme. Et ce à l’issue d’une saison où les joueurs de Correa se sont toujours sentis concernés en faisant preuve de régularité et de solidité. Pour l’heure, profitant du revers de Dijon à Auxerre samedi, ils s’installent en tête du championnat et peuvent peut-être se fixer un autre objectif en plus de celui, déjà atteint, de la montée : décrocher le titre de L2.

Christian Grégoire