Julien Cetout Nancy
Le joueur de Nancy, Julien Cetout | DPPI - JEAN-MARIE HERVIO

Nancy confirme ses ambitions contre Dijon

Publié le , modifié le

Dans le premier gros choc de la saison de Ligue 2, Nancy a réalisé une très belle opération en s'imposant devant Dijon (3-1) lundi dans le dernier match de la 14e journée. Grâce à ce succès, les Lorrains dépassent Dijon à la 2e place du classement, à un point seulement du leader Metz, et font en même temps un écart sur les trois poursuivants (Le Havre, Red Star, Clermont) également candidats au podium.

Les Dijonnais avaient l'occasion de reprendre la place de leader et d'aborder la fin de la première phase dans une position très favorables. Ils n'ont pas pu la saisir tant la rencontre fut à sens unique face à une équipe de Nancy, meilleur défense du championnat qui, pour une fois, a également été convaincante en attaque. Dominateurs tout au long du match, les hommes de Pablo Correa ont décroché une quatrième victoire à domicile qui leur permet d'afficher désormais leurs ambitions.

Des Nancéiens dominateurs

Les Lorrains ont forcé la décision en première période. Sur une longue relance de Ndy Assembé, Busin décalait parfaitement Cetout qui ne tremblait pas face au portier adverse pour ouvrir le score (25e) et inscrire son cinquième but de la saison.  De passeur décisif, Busin se muait en buteur un quart d'heure plus tard. Sur un centre fort de Guidileye, il profitait de l'erreur d'un défenseur pour  ajuster Reynet (39e). alorsd qu'il était rentré en cours de match, à la 17e minute, suite à la  sortie sur blessure de Puyo...

Sans la vista du portier dijonnais Baptiste Reynet décisif à de multiples reprises (16e, 45e, 53e,  85e), le score aurait pu être bien plus lourd pour des Bourguignons qui ne se sont vraiment montrés à leur avantage qu'en début de deuxième période lors que Thiam, réduisait l'écart et entretenait l'espoir d'accrocher un résultat à Marcel-Picot (55e). Mais Nancy  reprenait les clés du jeu et le vétéran Youssouf Hadji douchait finalement ces derniers espoirs d'un but de la tête, sur un coup-franc magnifiquement ajusté par l'expérimenté Pedretti (78e). Nancy gardait le rythme sans faiblir pour aller signer une victoire précieuse. 

Christian Grégoire